logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GRAVELLE, Emile, Gabriel, Joseph
Né à Douai (Nord) le 21 novembre 1855 - Dessinateur ; publiciste - Paris 18
Article mis en ligne le 8 octobre 2007
dernière modification le 16 avril 2017

par R.D.
logo imprimer

Emile Gravelle, qui habitait 22 rue Norvins (Paris 18), fut l’un des animateurs dans les années 1890 du courant libertaire naturien au profit duquel il organisa plusieurs conférences. Il fut l’éditeur avec H. Beylie et H. Zisly de L’Etat Naturel (Paris, 4 numéros de juillet 1894 à février 1898) qui sera le germe du courant naturien, végétarien et végétalien. En 1895 il était avec Bariol et Mombray l’un des responsables du Bulletin des Harmoniens (Paris, février 1895 à janvier 1896). Il collabora également à La Sociale (Paris, 1895-1896) de Pouget, La Débacle Sociale (Ensival-Liège, 10 numéros de janvier à avril 1896) de Jean Bosson et H. Sevron , L’Idée Libre d’André Lorulot, Le Naturien (Paris, 4 numéros de mars à juin 1898) édité par Honoré Bigot, La Nouvelle Humanité (Paris, 1895-1898). Il fut aussi le gérant d’un autre bulletin naturien, Le Sauvage (Paris, 2 numéros en novembre 1898 et mars 1899) qui portait en épigraphe « Pour la critique des solennelles âneries et des imposantes fariboles qui étayent la civilisation ».

Au moment de l’affaire Dreyfus, Gravelle, qui avait publié quelques articles dans Le Père Peinard, donna quelques dessins à divers titres de la presse satirique mais aussi aux organes antisémites La libre parole et L’anti-juif ce qui lui valut d’être mis à l’écart du groupe des Naturiens..

Vers 1900 il se retira dans le département du Nord et ne revint à Paris qu’en 1906. Il fut alors une courte apparition aux Causeries populaires de Libertad au 22 rue du Chevalier de la Barre (18ème), mais cessait rapidement tout militantisme.

En 1904 il fut le signataire avec entre autres Hotz, Zisly, E. Armand, J. Marestan, etc.n d’un Manifeste contre la guerre en Extrême Orient. Puis il collaborait au numéro unique de L’Ordre Naturel (Paris, novembre 1905) publié par Henri Zisly et sous-titré « Clameurs libertaires antiscientifiques » et à « La Vie Naturelle » (Paris, 1907-1914) toujours publié par Zisly. Certaines de ses illustrations ont été reprises dans L’Almanach des Ennemis de l’Autorité pour 1913 publié par A. Lorulot.

Pendant la première guerre mondiale, E. Gravelle a collaboré à Pendant la mêlée (Paris, 4 numéros du 15 novembre 1915 au 15 janvier 1916) et à Par delà la Mêlée qui lui fit suite.

P.S. :

Sources : Arc. Nat. F7/13061 – J. Maitron « Histoire du mouvement anarchiste » = Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier…, op. cit. // R. Bianco « Un Siècle de presse… », op. cit. // Notes D. Dupuy // Rapport au Préfet de police, 5 décembre 1915 (Dossier E. Armand) //


Dans la même rubrique

0 | 5

GRACIA, Angel
le 14 septembre 2018
par R.D.
GRAGLIA, Michele
le 24 mai 2018
par R.D.
GRENOTTE, Adrien, Nazaire « Michel MARCEL » ; « Le PETIT CORDONNIER »
le 21 novembre 2017
par R.D.
GRAVE, Jean
le 5 novembre 2017
par R.D. ,
Guillaume Davranche
GRANDHOMME
le 18 octobre 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10