logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GAUDEAUX, Jean, Ernest
Né le 15 avril 1896 à Paris 14 - Voyageur de commerce – CGT – CGTU - Paris
Article mis en ligne le 17 septembre 2013
Dernière modification le 10 juillet 2020

par ps

Jean Gaudeaux s’était engagé le 16 septembre 1914. Après avoir été blessé le 20 février 1915, il fut reconnu inapte au combat et versé en novembre 1916 dans les services auxiliaires. Libéré le 3 avril 1919 il devint alors voyageur de commerce et un actif militant syndicaliste révolutionnaire.

Le 6 février 1921 il fut nommé secrétaire adjoint de la section de Paris du syndicat national des voyageurs et représentants de commerce-. Ce même mois, il fut l’un des signataires avec une vingtaine de militants anarcho-syndicalistes d’un Pacte secret établi notamment par Pierre Besnard en vue de travailler au changement de la société économique avec le syndicat comme base de la société future et de lutter contre l’influence communiste dans le syndicat. En mai il fut désigné comme l’un des délégués devant aller au congrès de l’Internationale syndicale rouge à Moscou (3-19 juillet 1921). Il effectua le voyage avec le compagnon Sirolle. Tous deux gagnèrent Berlin le 17 mai, puis après une dizaine de jours, via Stettin et Reval, arrivèrent à Moscou le 2 juin. Dès son arrivée, il prit contact avec le groupe anarchiste universaliste et d’autres militants dont Askharov et Barmash ainsi que Victor Serge. Il tenta en vain d’intervenir en faveur des prisonniers politiques anarchistes et oppositionnels de gauche. Avec Sirolle il demanda à visiter la région de Donetz, ce qui leu fut refusé.

Revenu à Paris, où entre temps il avait été nommé à la commission exécutivé des Comités syndicalistes révolutionnaires, il contacta Victor Griffuelhes et d’autres militants pour insister sur les divergences grandissantes entre communistes et syndicalistes révolutionnaires. Puis avec Griffuelhes il retourna en Union soviétique où il consacra une grande partie de son temps à des démarches en faveur des prisonniers politiques.
En septembre 1922, au nom du Comité intersyndical du XIVè arrondissement, il avait fait voter , malgré l’opposition de certains membres du bureau de tendance communiste, une motion de protestation contre l’arrestation en Russie du militant anarcho syndicaliste A. Schapiro, motion qui fit adoptée par l’Union des syndicats de la Seine de la CGTU (cf. Le Libertaire, 29 septembre 1922).

Il rendit compte de ces deux voyages dans un témoignage préfacé par Victor Meric et paru en 1924. Il avait été en janvier 1924 le signataire pour le syndicat des représentants de commerce, du Groupe de défense des révolutionnaires emprisonnés en Russie formé à l’initiative de Jacques Reclus.

Jean Gaudeaux milita par la suite dans divers groupes socialiste-comunistes d’opposition dont le Parti Socialiste-communiste de Paul Louis et le Parti d’unité prolétarienne (PUP) (voir sa notice complète dans le Maitron).

Œuvre : - Six mois en Russie bolchéviste (Ed. Roman nouveau, 1924).


Dans la même rubrique

0 | 5

GAUNA, Mercedes
le 28 septembre 2019
par R.D.
GAVIOLI, Arrigo
le 3 août 2019
par R.D.
GAULTIER, Sylvain, Jean Baptiste, Eugène « Emile SADE »
le 19 décembre 2017
par R.D.
GAUTHEY, A.
le 22 septembre 2017
par R.D.
GAUTHIER LAVIGNE, Pierre Alexandre
le 12 juin 2017
par R.D.