logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GRIMAL DIEZ, Julian
Né à Huesca le 28 janvier 1894 - mort le 11 mars 1965 - Maçon – MLE - CNT – Huesca (Aragon) – Pessac & Merignac (Gironde)
Article mis en ligne le 13 octobre 2012
Dernière modification le 26 avril 2017

par R.D.
Julian Grimal Diez

Militant anarchiste depuis 1923, Julian Grimal Diez fut emprisonné à plusieurs reprises et notamment en novembre 1933 où il fut condamné à 7 mois de prison pour « détention d’explosifs » et en décembre 1934 pour « insultes à l’autorité ». Il était marié à la militante libertaire Sacramento Maria Bernues Estallo (née à Ossia vers 1891) avec laquelle il eut 3 enfants (Florencio, Julian, Aurora). Les 18 et 19 juillet il participait aux combats à Huesca puis parvenait à gagner la zone républicaine tandis que sa compagne était assassinée par les franquistes le 23 août 1936 à Huesca. Julian Grimal Diez qui s’était remarié en 1938, passait en France lors de la Retirada et fut interné notamment au camp des Judes à Septfonds (Tarn et Garonne). Il s’installait ensuite à Pessac (Gironde) où il allait continuer de travailler comme maçon. Julian Grimal Diez est décédé le 11 mars 1965 à Merignac (Gironde) des suites d’un accident de travail.

L’un de ses fils, prénommé également Julian et de profession boulanger était interné en 1944 au camp de concentration de Kirkham (Grande Bretagne) où après le débarquement allié de juin 1944 et les combats pour la Libération, un certain nombre d’antifascistes espagnols arrêté par les troupes alliés avaient été transférés comme "prisonniers de guerre". A partir de juillet 1945 les organisations antifascistes espagnoles commencèrent une campagne pour obtenir la libération de ces militants et leur éventuel rapatriement en France. Julian Grimal, qui s’était alors fâché avec son père, resta en Grande Bretagne.


Dans la même rubrique