logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GUERIN, Jacques
Né vers 1884 – mort dans la nuit du 19 au 20 janvier 1920 - Paris 6
Article mis en ligne le 23 octobre 2007
Dernière modification le 16 juillet 2019

par R.D.

Jacques Guérin, qui habitait 10 rue du Four (Paris 6è), fut l’un des administrateurs des Temps Nouveaux de Jean Grave. A l’été 1911, peu avant la guerre il avait été nommé lors de sa formation secrétaire du groupe des Temps Nouveaux dont faisaient entre autres partie Grave, Wintsch, Togny, Pierrot, André Girard, Guilbeaux et Cormey. Le groupe se réunissait alors à La Lutèce sociale, 16 rue Grégoire de Tours.

Au début de l’été 1913 i avait été chargé de recueillir des fonds pour l’organisation d’un congrès anarchiste devant se tenir à Paris du 15 au 17 août, à l’initiative de la Fédération anarchiste communiste et des groupes des Temps Nouveaux. I était notamment assisté d’Albert Goldschlld chargé du secrétariat d’organisation du congrès.

Rallié à l’Union sacrée lors de la première guerre mondiale, il fut l’un des signataires –avec entre autres Jean Grave, A. Laisant, Malato, Marc Pierrot, Paul Reclus, C. Cornelissen, Kropotkine, Jules Moineau, etc…- du Manifeste des seize publié dans le quotidien syndicaliste La Bataille (n°133, 14 mars 1916) et prenant position en faveur des alliés. Ce manifeste était relayé par le journal La Libre Fédération (Lausanne, 41 numéros du 2 octobre 1915 au 15 février 1919) auquel il collabora également. Il participa également pendant la guerre aux Temps Nouveaux Bulletin (Paris, 16 numéros et 2 sup. de mai 1916 à juin 1919) puis, après guerre, aux premiers numéros de la série Les Temps Nouveaux (Paris, 24 numéros du 15 juillet 1919 à juin 1921) dont le gérant était Marc Pierrot. Jacques Guérin est mort dans la nuit du 19 au 20 janvier 1920.


Dans la même rubrique