Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BARBIER, François

Né à Suippes (Marne) le 8 février 1863 — Ouvrier tisseur — Suippes (Marne)
Article mis en ligne le 12 janvier 2014
dernière modification le 23 juillet 2024

par ps

François Barbier était signalé au début des années 1890 comme « un anarchiste dont on doit se méfier ». En juin 1894 il s’était réjoui de l’attentat de Caserio contre le Président de la République et avait été l’un des premiers à répandre la nouvelle dans la ville. Il était qualifié par la police de “bon ouvrier mais ivrogne”. A l’automne 1894, il était signalé à Reims à la recherche de travail. Il fut radié des listes d’anarchistes à la fin des années 1890. Néanmoins, il avait été inscrit comme “nomade” sur l’état vert n°1 des anarchistes disparus et.ou nomades et la police signalait en octobre 1900 qu’il avait été recherché en vain dans la région de Chalons-sur-Marne.


Dans la même rubrique

BARBE, Henri, Auguste

le 21 juillet 2024
par R.D.

BANSARD, Nestor (ou Hector ?)

le 5 avril 2024
par R.D.

BARRACHI, Mathieu, Giovanni [Jean]

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Jules, Clément

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Arthur, Joseph

le 15 novembre 2023
par R.D.