logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BARA, Albert, Alfred, Eugène
Né à Renazé (Mayenne) le 30 décembre 1893 – mort le 22 septembre 1979 - Ouvrier ardoisier – CGT – Trélazé (Maine-et-Loire)
Article mis en ligne le 12 janvier 2014

par ps
logo imprimer

Fils d’un carrier et ouvrier ardoisier de 1907 à 1949, Albert Bara fut le fondateur avec Auguste Boulan, en 1910, de la Fédération des Jeunesses syndicalistes de l’Ouest qui rassemblait les sections suivantes : Trélazé, Angers, Renazé, Laval, Nantes, La Montagne (Loire-Inférieure), Saint-Nazaire, Lorient et Brest, toutes animées par des militants anarcho-syndicalistes de tendance nettement révolutionnaire et antimilitariste.

Bara participa à toutes les luttes ouvrières qui précédèrent et suivirent la Première Guerre mondiale et fut, à plusieurs reprises, membre de la commission administrative du syndicat CGT ardoisier.

Bien que sympathisant avec les organisations de gauche, il n’a jamais appartenu à aucun parti politique, se voulant avant tout un syndicaliste libre et indépendant. Comme son camarade Guihaire, il déplora la scission syndicale et souhaita ardemment la réunification du mouvement ouvrier.

Marié à Trelazé (Maine-et-Loire) le 11 mai 1918 avec Marie, Louise Bertin, Albert Bara mourut à Saint-Barthélemy d’Anjou (Maine-et-Loire) le 22 septembre 1979.

P.S. :

Sources : Renseignements fournis par l’intéressé à Raymond Sevry, secrétaire de l’UD-FO et transmis à M. Poperen.= Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier..., op. cit. //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10