logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CARLIZZA, Luigi
Né à Villaromana di Carsoli le 1er juin 1933 – mort le 20 avril 1993 - Médecin - FAI – GAAP – Rome
Article mis en ligne le 19 janvier 2013
Dernière modification le 6 juillet 2014

par ps
Luigi Carlizza & son fils Francesco

Orphelin très jeune de père, c’est encore adolescent que Luigi Carlizza, lors de ses études de médecine à Rome avait adhéré au mouvement anarchiste après avoir rencontré le compagnon Ugo Scattoni. Dans les années 1950 il fut l’un des membre du groupe Roma-Centro de la FAI et diffuseur du journal L’Impulso avec lequel il participa à la formation des Groupes anarchistes d’action prolétarienne (GAAP) de tendance communiste libertaire aitour notamment de P. Carlo Masini. Il fut notamment avec Del Nista et Scattoni, délégué observateur au congrès tenu par la FAI à Civitavecchia du 19 au 22 mars 1953.

En 1954-1955, il s’occupa plus particulièrement d’étudier l’organisation de la réforme agraire en Italie et, à cet effet, suivit des cours à l’Institut Gramsci de Rome. Il collaborait alors à L’Impulso et au bulletin intérieur des GAAP L’Agitazione et à la plupart des congrès et réunions de l’organisation. Puis il suivit les GAAP lorsque l’organisation avait décidé d’adhérer au groupe Azione Comunista dont il partira au milieu des années 1960 sur une critique du léninisme.

Après l’échec de cette expérience , il continua de rester sympathisant du mouvement et ne reprit son militantisme qu’au début des années 1970 où il adhéra au groupe Lotta proletaria de la FAI. Il mena à cette époque une critique radicale de la Plateforme dite d’Archinov. Suite à une nouvelle division de la FAI en 1978 qui donna naissance à la reformation de l’USI, il soutint cette organisation sans y adhérer et en 1981 démissionna de la FAI. Il fut très actif dans les structures de santé publique et participa à de nombreuses manifestations et congrès. Puis il cessa peu à peu de militer tout en continuant,chaque semaine, à retrouver de vieux compagnons comme Dario Bessi, Mario Saurini ou Pepe Zelli auquel il était très lié.

Luigi Carlizza, dont le fils Francesco dit Fricche collaborait à Umanita Nova, est décédé à Rome le 20 avril 1993.


Dans la même rubrique