logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
EINSTEIN, Carl
Né le 26 avril 1885 à Neuwied - se suicide le 5 juillet 1940 - Écrivain et critique d’art – Berlin – Paris - Barcelone
Article mis en ligne le 10 mai 2011
Dernière modification le 11 janvier 2018

par R.D.
Carl Einstein (1938)

Ecrivain avant-gardiste et poète expressionniste proche des milieux Dadaistes, Carl Einstein, né dans une famille juive, avait commencé , après avoir abandonné ses études à Berlin, à travailler comme journaliste et critique d’art.

Dès 1910 il se lia au cercle formé autour de la revue expressionniste Die Aktion. Il fut condamné à plusieurs reprises pour ses écrits : en particulier pour "blasphème" à une amende de 15000 marks pour sa pièce sur Jésus intitulée Die Schlimme Botschaft. Il participa également à la revue Der Blutige Ernst.

Volontaire pendant la première guerre mondiale, il resta la plupart du temps à Bruxelles où, à la fin de la guerre en 1918, il était membre du Conseil de soldats local. L’année suivante il adhéra brièvement au parti communiste allemand (KPD) .

Emigré à Paris en 1925 (ou 1928 ?) il est l’auteur de romans (Bebuquin) et d’une remarquable histoire de l’art moderne (Gesischte der Kunst im XX Jahrhundert) paru en 1926. En 1932 il épousa Lydia Guevrekian (1898-1940), une arménienne élevée en Perse. Il fut également un collaborateur de Jean Renoir.

En septembre 1936 avec sa compagne il partit pour Barcelone où ils allaient vivre chez les compagnons allemands Dora et Helmut Rüdiger. Carl Einstein s’intégra, avec les compagnons allemands du DAS, au groupe international la Colonne Durruti où sa compagne servait comme infirmière. Il fut à cette époque l’auteur d’une interview de Durruti parue dans la revue française Vu. Après la mort de Durruti en novembre 1936, il fut l’auteur d’un discours radiophonique sur la Colonne puis ultérieurement d’un article sur le front d’Aragon paru dans Die Sociale Revolution Front Zeitung (mai 1937) et l’article La guerra atomizada y los planos bellicos del nazifascismo paru dans La Vanguardia (24 mai 1938). Il fut sans doute également l’auteur de la brochure La intervencion Alemana en España : algunos juicios sobre la politica de Hitler parue en 1938. Après avoir été blessé en 1938, il était retourné à Barcelone.

Carl Einstein (Colonne Durruti)

En 1939, lors de la Retirada, il fut interné au camp d’ Argelès avec les réfugiés espagnols. Dans la revue Voila (24 février 1939) il fut l’auteur de l’article Confessions d’un officier d’aventure illustré des photos de Kati Horna. En mai 1940, il fut une nouvelle fois interné comme citoyen allemand (et donc "ennemi" !) à Gurs. Libéré au moment de l’avance des troupes nazies il se réfugia dans un cloitre, mais craignant d’être à nouveau arrêté et livré à la Gestapo, il s’ouvrit les veines et se jeta dans le gave de Pau le 5 juillet 1940..

Œuvres : - La Columna Durruti, otros articulos y entrevistas de la guerra civil española (Ed. Mudiro & Co, 2006). ; La escultura negro y otros escritos (G. Gilli, 2002) ; - El arte como revuelta : escritos sobre las vanguardias (Lamprreave Milla, 2008) ; - Correspondancia Carl Einstein- Daniel-Henry Kahnweiler, 1921-1939 (Adriana Hidalgo, 12006).


Dans la même rubrique

0 | 5

EMMA, Rocco
le 17 février 2020
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
ECHEGARAY GALDO, Francisco « Manuel GOMIS » ; « Le GONE »
le 27 août 2019
par R.D.
EBERSOLD, Jacques
le 7 décembre 2018
par R.D.
EBNER, Alfred, Charles
le 10 juillet 2018
par R.D.
EIGENMAN, Charles
le 12 août 2016
par ps