logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BETTOLO, Ilario Hilary
Né à Bieno di Pieve Tresino le 12 janvier 1878 - mort le 6 juin 1954 - Maçon ; restaurateur - Zürich (Suisse) - Chicago (Illinois) - Needham (Massassuchets) & San Francisco (Californie)
Article mis en ligne le 27 décembre 2010
Dernière modification le 18 avril 2020

par Gianpiero Bottinelli, R.D.

Ilario Bettolo résidait en Autriche au début des années 1900. En 1904 il participait à un congrès anarchiste tenu à Rheineck (Suisse) et assitait en 1908 au congrès anarchiste de Winterthur (Zürich). En 1910 il était le correspondant du périodique L’Avvenire del lavoratore (Zürich) et en 1913 de Volonta dirigé par Malatesta. Il collaborait également au périodique La Camera del lavoro e societa aderenti (Trento).

Pendant la guerre il résidait à Zürich où il fut arrêté le 20 avril 1918 et détenu en préventive pendant plusieurs mois à l’occasion de l’affaire des bombes de Zürich (voir Bertoni). Selon Le Libertaire, un médecin payé par la famille, n’avait pas été autorisé à le voir alors que malade en cellule, il crachait du sang depuis plusieurs jours. Lors du procès en juin 1919 il fut acquitté.

En septembre 1922, il fut, avec Mario Aldeghi, l’organisateur à Zürich du train qui devait mener à Saint-Imier-Bienne les délégués et participants au congrès célébrant le cinquantième anniversaire de l’Internationale anti-autoritaire.

Emigré aux Etats-Unis en 1926 ou 1927, Ilario Bettolo résida d’abord à Chicago d’où il collabora à L’Adunata dei refrattari et où sa compagne Antonietta décéda le 13 septembre 1925. Puis il s’installa à Needham et en 1930 adhérait à un Comité d’action syndicaliste et anarchiste d’aide aux victimes politiques avec lequel il participait aux campagnes en faveur de Ghezzi et de Petrini détenus en URSS et de Schicchi interné en Italie. Il était alors en contact épistolaire avec notamment Malatesta, L. Fabbri, L. Bertoni et Melli.

Il participait régulièrement à l’envoi de fonds de solidarité notamment aux compagnons du Réveil en Suisse. Dans le numéro de décembre 1942 de Quelque part en Suisse, on pouvait lire : " "Nous pensons qu’il est utile d’attirer l’attention des camarades et des lecteurs qu’après l’occupation de toute la France par les armées de l’Axe, les communications postales avec l’Amérique étant supprimées, nous ne pouvons plus envoyer ni recevoir quoi que ce soit des camarades d’au-delà océan, ce qui représente pour nous une perte énorme. Qu’il suffise de dire que pour la dernière année leur contribution a été de 2593,70 francs, grâce notamment à la grande affection pour les compagnons en Suisse du bon Ilario Bettolo ... "

En 1947 il était membre du groupe anarchiste de San Francisco (Californie) et collaborait sous la signature Hilary Bettolo à Il Risveglio suisse. En 1948, dans une lettre adressée à la revue Volonta, il se proposait de faire une traduction italienne de l’Encyclopédie anarchiste.

Ilario Bettolo s’installa en suite à San Mateo (Californie) où il est décédé le 6 juin 1954.


Dans la même rubrique

0 | 5

BESSETTE (ou BESSETRE) , Antoine
le 18 juin 2020
par R.D.
BERNARD, Jules
le 27 avril 2020
par R.D. ,
Guillaume Davranche
BERRUTI, Carlo « Charles BERRUTI »
le 17 février 2020
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
BERNARDI, Aldo
le 9 décembre 2019
par R.D.
BERTHOLAT, P.
le 28 novembre 2019
par R.D.