logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BERGER, Octave
Avocat (?) - Bruxelles (Belgique)
Article mis en ligne le 22 juillet 2009
dernière modification le 26 octobre 2018

par R.D.
logo imprimer

Octave Berger, qui demeurait 15 rue des Petits Carmes à Bruxelles, fut en 1889 membre, avec notamment Brassine, H. Delsaute, L. Dauphin et H. Wysmans, du groupe de compagnons qui tentait d’acheter du matériel d’imprimerie pour développer la propagande. La Révolte n°19, du 25 janvier 1890, annonça la parution du périodique L’Idée Ouvrière (Saint Gilles - Bruxelles) pour le 15 janvier, mais nous ne savons s’il a finalement été publié ou s’il est apparu sous le nom de La Réforme sociale (Bruxelles, 1890, au moins 3 numéros, n°1, 3 mai), journal se définissant comme socialiste libertaire, d’abord hebdomadaire (2 numéros) puis bi-mensuel (n°3, mai 1890) puis suivi par un numéro 4 puis 5 sous le titre La Question sociale. Bien que Nettlau ne considérait pas La réforme sociale comme nettement anarchiste, le n°3 précisait en ces termes la ligne du journal : "Nous croyons absolument indispensable qu’au service de cette idée de révolte, il y ait une idée. L’idée dans la tête, l’arme dans la main. Or, toujours parler de révolution, ce n’est pas mettre des idées dans les cerveaux. Nous préférons donc plutôt répandre des idées que déclamer". Quand au numéro 5 de La Question Sociale, il y avait été publié une déclaration de principes où le journal se déclarait "anarchiste, communiste, révolutionnaire".

En 1896, passé au "socialisme rationnel", il était qualifié de renégat « spiritualiste et détraqué » dans les colonnes des Temps Nouveaux.

P.S. :

Sources : La Révolte, année 1889, 1890 // R. Bianco "Un siècle de presse anarchiste...", op. cit.// Les Temps Nouveaux , année 1896 //


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • La Réforme sociale (Bruxelles, n°1, 3 mai 1890)
  • 1.1 Mo / JPEG

Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10