logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
PIGNAT, Clovis-Abel dit « Tchombine Pategnon »
Né le 16 novembre 1884 à Vouvry (Valais) – mort le 13 janvier 1950 - Ouvrier verrier et du bâtiment - FUOSR - Vouvry (Suisse)
Article mis en ligne le 13 janvier 2009
dernière modification le 22 mai 2018

par R.D.
logo imprimer

Après un apprentissage dans une verrerie, Clovis Pignat travailla dans divers métiers du bâtiment et milita à la Fédération des unions ouvrières de la Suisse romande (FUOSR) de tendance syndicaliste révolutionnaire. Il collabora à son organe la Voix du Peuple (Lausanne-Genève, au moins 395 numéros de 1906 à1914) et au Réveil anarchiste (Genève) de L. Bertoni.

Objecteur de conscience, il fut emprisonné trois mois en 1906 année où il avait organisé un groupe anarchiste dans le canton du Valais. En mars il avit été incarcéré à Erlach avant d’être condamné le mois suivant à Saint Maurice à 3 mois..

A sa libération, inscrit sur les listes noires et ne trouvant plus de travail, il alla en Italie en 1909 où, pour subsister il devint montreur de marionnettes dans la région de Pavie.

De retour dans le Valais, il fut l’orateur du Premier Mai en 1913 et 1914. En 1914 il fonda le journal bilingue français-italien Le Falot-Il fanale (Vouvry, 1914-1919) dont il fut le directeur et qui, défendant la seule voie syndicale, s’opposa à la constitution d’un parti socialiste valaisan. En 1916 il fut à nouveau emprisonné pour antimilitarisme. En 1918, avec d’autres libertaires, il signa un appel poir demander que les autorités soviétiques donnent la nationalité aux déserteurs italiens en Suisse qui étaient détenus dans un camp de travail.

Nommé en 1921 secrétaire romand de la fédération des ouvriers du bois et du bâtiment (FOBB) – poste qu’il exerça jusqu’en 1946 – il fonda le journal L’Action ouvrière qui devint en 1922 L’ouvrier du bois et du bâtiment, organe de la FOBB de langue française et dont il fut le rédacteur. Partisan de l’indépendance syndicale il entra souvent en conflit avec les communistes. Il fut l’organisateur de plusieurs grandes grèves – notamment Genève en 1928, Sion en 1931, Dixence en 1935- qui furent souvent lancées sans l’appui du Comité central de la FOBB.

En 1926 il fut condamné par le tribunal d’Aigle (Vaud) à 10 jours de prison et 200 francs d’amende pour avoir malmené le préfet du district.

Fidèle abonné au Réveil, il participa à la fête organisée en 1942 pour le soixante dixième anniversaire de L. Bertoni.

Clovis Pignat est décédé à Monthey le 13 janvier 1950.

P.S. :

Sources : Cantiere biografico degli anarchici in Svizzera — Lucien Tronchet « Clovis Pignat, qui est-ce ? (Genève, 1971) — Alain, Clavien « Les origines du PS Valaisan » in « Les origines du socialisme en Suisse romande » (Lausanne, 1989) = Notice de M. Enckell // R. Bianco « Un siècle de presse anarchiste… », op. cit. // Le Réveil socialiste anarchiste, année 1906 //


Dans la même rubrique

0 | 5

PIFFER, Madeleine
le 18 novembre 2017
par R.D.
PILLET, André
le 24 mai 2017
par R.D.
PILLOT, Albert
le 15 mai 2017
par R.D.
PIERRY
le 24 mars 2017
par R.D.
PIERRACINI (ou PERRACCINI), Moise
le 9 août 2016
par ps
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10