Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MAÑAS, Miguel
Né à Oliete (Teruel) en 1904 – mort le 7 juin 1975 - MLE – CNT – Oliete (Aragon) – Barcelone (Catalogne) – Madrid (Nouvelle-Castille) – Marseille (Bouches-du-Rhône) - Leguevin (Haute-Garonne)
Article mis en ligne le 5 juin 2008
dernière modification le 26 octobre 2023

par R.D.

En 1919 Miguel Mañas, qui avait adhéré très jeune au mouvement libertaire, sera ultérieurement amputé d’une jambe suite à un accident du travail (en France ?). Émigré à Barcelone, sa participation en 1923 à une grève des transports en 1923 lui valait d’être licencié. Il rentrait alors à Oliete, mais, pour échapper à la répression déclenchée par Primo de Rivera, devait s’exiler en France. Installé à Marseille, il y animait un groupe local d’anarchistes espagnols.

Rentré en Espagne lors de la proclamation de la République, Miguel Mañas allait d’abord à Oliete, où il semble qu’il ait été détenu, puis se rendait à Madrid où il militait particulièrement à l’Ateneo libertaire du quartier de Vallecas. Pendant la guerre civile, il retourna à Oliete pour y participer aux collectivités locales. En 1937 lors de l’offensive communiste contre les collectivités aragonaises et pour échapper à l’arrestation, il se réfugiait dans une unité confédérale.

Exilé en France lors de la retirada, Miguel Mañas a participé après la libération à la réorganisation des fédérations locales d’Oliete, Albalate, Luchador, etc. de la CNT en exil.

Miguel Mañas est mort à Leguevin (Haute-Garonne) le 7 juin 1975.


Dans la même rubrique

« MAÑO »
le 15 avril 2024
par R.D.
MANTOVANI Alexandre
le 19 janvier 2024
par R.D.
MAPELLI, Francesco
le 13 septembre 2023
par R.D.
MANNUCCI, Danilo
le 30 août 2023
par R.D.
MAMMADOV, Bayram
le 20 juin 2021
par R.D.