Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BERTIN

Née vers 1870 — morte en 1933 — Nantes (Loire-Atlantique)
Article mis en ligne le 23 novembre 2006
dernière modification le 22 juillet 2024

par R.D.

Après l’arrestation à Brest le 5 janvier 1919 de plusieurs compagnons, dont Alain Le Duff et E. Babouot, accusés de propagande antimilitariste et de complot contre la sureté de l’État, la camarade Bertin avait participé très activement avec Jules Garaux à la campagne menée en leur faveur. Elle logeait les compagnes des emprisonnés et allait régulièrement les ravitailler à la prison de la rue des Rochettes à Nantes. Après leur acquittement le 31 mai 1919 et leur libération, elle les acceuillera et organisera une grande fête à son domicile. Elle est décédée à Chantenay en 1933.

Il s’agit sans doute d’Émilie Bertin (née Carcouet), mère d’Eugènie Bertin également fichée comme militante anarchiste.


Dans la même rubrique

BERNARDI, Marcello

le 19 juin 2024
par R.D.

BETTO, Mario « SPARTACO »

le 21 février 2024
par R.D.

BERGER, Pierre

le 2 février 2024
par R.D.

BERTRAM, Franz

le 28 janvier 2024
par R.D.

BERROCAL MARTIN, Juliana

le 10 janvier 2024
par R.D.