logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BENNER, Fritz
Né à Solingen le 6 avril 1906 - mort le 11 novembre 1966 - Ouvrier corroyeur -DAS - FAUD - SAC - – Wuppertal (Rhénanie) – Hollande – Barcelone (Catalogne) – Stockholm (Suède)
Article mis en ligne le 5 février 2008
dernière modification le 13 juin 2014

par Nick Heath, R.D.
logo imprimer
Fritz Benner

Comme ses frères August et Willi, Fritz Benner était membre depuis 1927 des jeunesses anarcho-syndicalistes (SAJD) et de la FAUD de Wuppertal. Délégué syndical, il appartenait également au groupe de combat Die Schwarzen Scharen (Les troupes noires) qui s’affrontait dans la rue aux groupes nazis.

Il fut arrêté en mai 1933 sous l’accusation d’avoir organisé une grève ; lors de la perquisition la Gestapo ne trouva pas le révolver qu’il avait eu le temps de cacher, mais suffisamment de propagande pour détenir les trois frères Fritz, August et Willi ainsi que leur père qui fut relâché au bout de quelques semaines. La police qui avait également trouvé divers engrais, les accusa de préparer des bombes et de tentative d’empoisonnement des eaux de la ville. Fritz Benner fut transféré en août au camp de concentration de Börgermoor, puis en septembre à celui d’ Oranienburg où il rencontra Erich Mühsam. En février 1934 il fut transféré au camp de Lichtenburg jusqu’à sa libération en avril 1934. Il regagna alors Wuppertal où il participa au travail clandestin mené par la FAUD, notamment à l’édition de tracts et à la collecte d’argent pour les prisonniers.

En février 1935, afin d’échapper à une nouvelle arrestation, il parvenait à passer en Hollande et participait à Amsterdam aux activités du groupe allemand DAS

Dès le déclenchement du soulèvement franquiste, il partait avec de faux papiers comme volontaire avec Helmut Kirschey et deux autres camarades. Il fut ensuite milicien dans la Colonne Durruti, mais dut être hospitalisé dans un sanatorium pour une affection des poumons contractée lors de son internement en camps. Après les affrontements avec les staliniens en mai 1937 et l’arrestation de son camarade Kirschey, il quitta l’Espagne en 1938 et après diverses pérégrinations en France, Danemark, Hollande, parvint à entrer en Suède avec un faux passeport hollandais, ce qui lui valut d’être emprisonné 3 mois et menacé d’expulsion.

En 1939 il était réfugié en Suède avec entre autres Kirschey et Hans Vesper. Étroitement surveillé par la police et ne pouvant pas travailler, il fut financièrement aidé par la SAC. En 1940, à la demande de la Gesztapo, il fut une nouvelle fois arrêté en Suède et accusé de sabotage de navires allemands. Suite à une campagne de soutien de la SAC et à une grève de la faim, il fut libéré au bout de 4 mois.

Marié à une suédoise dont il eut un enfant, il retourna à Wuppertal en 1949 où il adhéra à la Fédération socialiste libertaire (FFS) et entretint des contacts avec Rocker.

Au début des années 1950, pour des raisons familiales, il retourna en Suède où il décéda à Stockholm le 11 novembre 966.

P.S. :

Sources : Notice de N. Heath in libcom.org//


Dans la même rubrique

0 | 5

BELLET, Agustin
le 14 septembre 2018
par R.D.
BEAUFORT, Gilbert, Jules
le 19 juillet 2018
par R.D.
BELLY, Joseph
le 13 mars 2018
par R.D.
BELLE, Antoine
le 1er janvier 2018
par R.D.
BENICOURT, Gustave « RAVACHOL »
le 17 septembre 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10