logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BELTRANDI, Ciro
Né à Imola le 7 avril 1900 - mort le 7 (ou 9) mai 1941 - Instituteur - Imola & Rome - Chambery (Savoie) - Bruxelles
Article mis en ligne le 21 novembre 2006
dernière modification le 19 septembre 2011

par R.D.
logo imprimer
Ciro Beltrandi

Ciro Beltrandi avait adhéré très jeune à la fédération de la jeunesse socialiste qui était encore à l’époque sur des positions révolutionnaires et antimilitaristes. Dans l’immédiate après guerre il adhérait aux groupes anarchistes et fut en 1921 l’un des premiers militants d’Imola à être bastonné par les fascistes. Lors d’un affrontement armé avec les fascistes en juillet 1921, il avait été arrêté, inculpé de et condamné le 16 mai 1924 à 9 mois et 10 jours de prison. Ciro Beltrandi avait du s’enfuir à Rome pour échapper à la répression fasciste.

Il passait ensuite en France en 1926, à Moscou et Odessa ensuite puis en Suisse en 1929-30 où il était aidé par des compagnons lors d’une hospitalisation pour tuberculose. Il fit ensuite de nombreux séjours entre la Suisse et la Belgique avant de revenir en France où les 11 et 12 novembre 1933 il représentait les groupes de la Savoie au 2è Congrès anarchiste des exilés italiens tenu à Puteaux et où avait été décidée la publication du journal Lotte Sociale (Paris, 8 n°, 13 décembre 1933-février 1935) dont les principaux rédacteurs étaient Leonida Mastrodicasa, Virgilio Gozzoli, Amleto Astolfi et Remo Franchini. Ne pouvant plus travailler à cause de son maivais état de santé, il survivait grace à al solidarité des compagnons. Le 16 juillet 1935 il était l’objet d’un arrêté d’expulsion qui était rapporté en raison de son état de santé et il restait à Chambéry où il vivait avec sa mère.

Fin 1936, il partait pour l’Espagne afin de s’y occuper de propagande. Après les évènements de mai 1937 et les assassinats de compagnons par les staliniens, il regagnait Chambéry où il résidait alors 90 rue Michand. Expulsé de France le 8 octobre 1938, il trouvai aide et assistance à Bruxelles chez les compagnons Ugo Guadagnini et Celso Bendanti, originaires d’Imola. Ciro Beltrandi est mort dans un hospice de Bruxelles le 7 mai 1941.

P.S. :

Quelque part en Suisse, juin 1941//M. Bettini « Bibliografia… », T.2// Dizoniario biografico degli anarchici, op. cit (dit qu’il est mort le 9 mai ; notice de T. Marabini & R. Zani)// AD Gard 1M757 (Menées terroristes, avril 1937) // SIA, 24 novembre 1938//


Dans la même rubrique

0 | 5

BELLET, Agustin
le 14 septembre 2018
par R.D.
BEAUFORT, Gilbert, Jules
le 19 juillet 2018
par R.D.
BELLY, Joseph
le 13 mars 2018
par R.D.
BELLE, Antoine
le 1er janvier 2018
par R.D.
BENICOURT, Gustave « RAVACHOL »
le 17 septembre 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10