Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BEAUVAIS, Marcel

Né le 15 août 1863 à Mehun-sur-Yièvre (Cher) — mort en décembre 1924 — Mouleur sur porcelainier ; céramiste — CGT — Limoges (Haute-Vienne) — Paris 14
Article mis en ligne le 20 novembre 2006
dernière modification le 23 juillet 2024

par R.D.

Le 1er mai 1895 Marcel Beauvais, fils d’André et de Valérie Robinet, avait été l’un des signataires avec entre autres Théodore Rigolet, d’un appel à manifester dans le Loir-et-Cher au nom du Comité révolutionnaire central (9 rue du Faubourg du Temple, Paris). Tous deux trvaillaient alors dans une fabrique de construction. Le 14 mai suivant la police signalait que Beauvais avait quitté le département de l’Indre pour aller travailler dans une fabrique de porcelaine à Limoges où le Préfet de Haute-Vienne et la gendarmerie avaient été aertis de son arrivée. Il était qualifié de « bon ouvrier, travaillant régulièrement et à l’entière satisfaction du directeur de la fabrique ». Il n’vaiat eu aucune activité anarchiste (4 juillet 1895).
Fin août 1895 il était allé à Bourges pour i,e période militaire de 28 jours au 95è Régiment d’infanterie.

En juin 1896 la police signalait qu’il était parti pour Saint Denis où résidaient son père et son frère.

Au printemps 1916 il était fiché comme syndicaliste révolutionnaire, antimilitariste, membre de la commission de la grève générale de la CGT où il avait été élu le 14 janvier 1913 et de la Fédération CGT de la céramique. Il participait pendant la guerre aux réunions du CDS, des Amis de Ce qu’ilfaut dire (CQFD) tenues rue de Bretagne ainsi qu’aux réunions du Comité pour la reprise des relations internationales rue de la Grange aux Belles.

Militant du groupe anarchiste du XIVè, Marcel Beauvais a été pendant plus de dix ans le secrétaire du syndicat de la Céramique et délégué à l’Union des syndicats CGT de la Seine et des coopératives. Il est mort à l’hôpital Broussais en décembre 1924 et a été inicinéré le 18 décembre.


Dans la même rubrique

BELLONI,Ersilio “Leone DAIA” ; “ARMANDO

le 19 juillet 2024
par R.D.

BELLON, Joseph, Alexandre

le 19 juin 2024
par R.D.

BELLER, Emile

le 14 avril 2024
par R.D.

BENAIGES, Alejandro

le 3 janvier 2024
par R.D.

BECERRA, Antonio

le 3 janvier 2024
par R.D.