logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BARONI, Ilio "MORO"
Né 25 mai 1902 à Massa Maritima - tué le 26 avril 1945 - Ouvrier mécanicien - Piombino - Turin (Piémont)
Article mis en ligne le 18 novembre 2006
dernière modification le 21 septembre 2014

par R.D.
logo imprimer
Baroni, Ilio

C’est à Piombino où sa famille avait émigré qu’Ilio Baroni avait commencé à militer au début des années 1920. Membre du 144è Bataillon du groupe Arditi del popolo participait aux affrontements avec les fascistes puis en 1925, pour échapper à la répression, gagnait Turin. Mécanicien à l’usine Fiat, il tentait de maintenir une activité syndicale et de soutenir les compagnons emprisonnés et était l’objet de la surveillance étroite de la police à la suite de sa propagande en faveur de l’anarchisme. Lors du soulèvement franquiste de l’été 1936, il décidait de partir pour l’Espagne, mais était arrêté à la frontière par les gendarmes français et rapatrié en Italie. Rentré à Turin, il installait alors une radio clandestine lui permettant d’écouter Radio Barcelone et d’informer les autres compagnons des évènements. Il pensait alors faire une nouvelle tentative pour aller en Espagne, mais les évènements de mai 1937 et les assassinats de compagnons par les staliniens, le faisaient renoncer.

Arrêté à Turin en décembre 1937, il était condamné en juin 1938 pour "activité antifasciste et propagande anarchiste" à cinq ans de confinat à Treniti. Libéré le 6 décembre 1942, il rentrait à Turin où il participait aux grèves puis, après l’occupation de la ville par les allemands, rejoignait immédiatement la résistance où il a été l’un des organisateurs et animateurs du groupe armé Squadre d’Azione Partigiane (SAP) et était nommé sous le nom de Moro, commandant du VIIè Bataillon SAP Edoardo de Angeli. Dès octobre 1944 il était l’un des premiers souscripteurs du bulletin clandestin Era Nova(Turin, n°1, octobre 1944) rédigé par Fioravanti Meniconi, Dante Armanetti, Antonio Garino et Italo Garinei. Les trois premiers numéros clandestins de ce bulletin avaient été largement diffusé dans les usines et les formations de partisans anarchistes en particulier par Domenico Molinero. Ilio Baroni a été tué le 26 avril 1945 dans les combats pour la libération de Turin en tentant de secourir des camarades blessés.

Tombe d’Ilio Baroni
P.S. :

Sources : I.Rossi , op. cit. // Dizionario biografico degli anarchici...op. cit. (Notice de F. Giuletti) // L. Bettini "Bibliografia...", op. cit. //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10