logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GORELIK, Gregorii « Anatolii »
Né à Tavrichevsk (Ukraine) le 28 février 1890 – mort le 15 novembre 1956 - Instituteur - IWW – Nabat – USA – Ekaterinoslav (Ukraine) – Moscou – Buenos Aires
Article mis en ligne le 22 septembre 2007
Dernière modification le 27 janvier 2020

par R.D.
Anatolii Gorelik

Anatolii Gorelik avait commencé à militer dans le mouvement libertaire en 1904. Plusieurs fois arrêté par le pouvoir tsariste, il émigrait en France en 1909. En 1911 il retournait en Russie, mais à la fin de l’année regagnait la France où il participait aux luttes syndicales. En 1913 il émigrait aux Etats-Unis où il allait être un bon propagandiste au sein des groupes anarchistes, de l’Union ouvrière russe et aux In dustrial Workers of the World (IWW). En 1916, avec Kornuk et d’autres, il fondait le journal anarcho syndicaliste Rabochaia Mysl’ (Parole ouvrière, New York, 1916-1917) organe de l’Union ouvrière russe.

Revenu en Russie en 1917, il milita dans le bassin du Donetz – où il fut le secrétaire du Bureau des anarchistes du Donetz - et dans plusieurs villes, mais surtout à Ekaterinoslav où il était secrétaire du bureau anarchiste qui en 1918 entretenait des contacts avec près de 1400 villages de la région. Rédacteur avec P. Archinov du journal Golos Anarkhista (Voix Anarchiste, Ekaterinoslav, 1918) il assumait également le secrétariat du Bureau d’informations pour la propagande anarchiste en hébreu et appartenait à la confédération anarchiste Nabat. Il continua de militer clandestinement après l’occupation de la zone par les troupes austro-allemandes. En 1919 il était le secrétaire du groupe Nabat de Melitopol. De nouveau clandestin lors de la percée des troupes de Denikine, il travaillait en 1920 au Commissariat de l’instruction publique en Ukraine tout en continuant son activité de propagandiste anarchiste. Cette même année lors de l’attaque traitreuse des troupes bolchéviques contre les Makhnovistes, il était arrêté à Kharkov en novembre 1920 avec la plupart des responsables du Nabat - dont Voline, Aaron et Fanya Baron, Olga Taratuta, Senya Fleshine, Mark Mrchnyi, etc - puis transféré à la prison Taganka et Butyrki de Moscou. Libéré le 6 janvier 1921, il continuait de militer à Moscou surtout dans les milieux universitaires. Le 8 mars 1921 il était arrêté à l’Institut du Bâtiment de Moscou puis condamné à trois ans de camp comme « anarchiste contre révolutionnaire ». Détenu jusqu’au 17 septembre et après dix jours et demi de grève de la faim et l’intervention des délégués de tendance anarcho-syndicalistes au Congrés de l’Internationale syndicale rouge, il obtenait d’être expulsé d’URSS. Le 5 février 1922 il était officiellement banni avec une dizaine d’autres militants et était expulsé.

Il participa sans doute à Berlin à la fondation du journal Anarkhicheskii Vestnik (Le Messager Anarchiste, Berlin, 1923 – 1924) puis à l’été 1923, sur invitation de la Fédération Régionale Ouvrière Argentine (FORA), il émigrait en Argentine où à Buenos Aires il fit partie du groupe anarchiste russe Golos Truda fondé en 1919. En 1924 il collabora notamment à L’Idée anarchiste (Paris, 1924) fondée par L. Haussard.

Anatolii Gorelik est décédé à Buenos Aires le 15 novembre 1956.

Œuvres : - Anarkhisty y rossiiskoi revoluiutsii (Les anarchistes dans la révolution russe, Berlin, 1922).


Dans la même rubrique

0 | 5

GOMEZ ACOSTA, Agustin « AGUS »
le 28 février 2020
par R.D.
GORI, Minos
le 5 août 2019
par R.D.
GORI,Giorgio
le 5 août 2019
par R.D.
GORI, Pietro
le 6 juillet 2019
par R.D.
GONZALEZ GONZALEZ, Antonio
le 5 février 2019
par R.D.