logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BARALDI, Caio, Siro "Ciro"
Né à Sermide (Mantoue) le 21 avril 1871 - mort le 5 octobre 1948 - Typographe - Mantoue & Milan (Lombardie)
Article mis en ligne le 16 novembre 2006
dernière modification le 27 novembre 2016

par R.D.
logo imprimer

Caio Siro Baraldi, dit Ciro avait commencé à militer très jeune au Cercle communiste anarchiste de Mantoue fondé en 1887 par son frère aîné Fabio. Il collaborait à cette époque au journal La Lotta (Mantoue, 14 numéros de février à août 1887) dirigé par son frère et était poursuivi à plusieurs reprises pour délits de presse et condamné à diverses peines de prison (50 jours en 1894, 5 mois en 1895). En 1893, avec son frère Fabio et Luigi Molinari, il avait fondé un nouveau cercle anarchiste et en 1898 montait sa propre imprimerie.

Suite à sa propagande antimilitariste et à une nouvelle condamnation, Ciro Baraldi avait été obligé de s’exiler vers 1899 d’abord en Suisse à Lausanne puis en France à Paris. Expulsé en Italie fin 1900, il y était arrêté et emprisonné jusqu’à sa remise en liberté provisoire vers 1902. Il fondait ensuite avec Fleischmann -qui était venu avec lui de Paris - à Mantoue une nouvelle imprimerie qui allait éditer de nombreux livres et brochures anarchistes ainsi que la revue de Luigi Molinari L’Universita Popolare(Mantoue & Milan, février 1901 à avril 1918) organe de l’école moderne Francisco Ferrer. Puis il fut l’administrateur de Il Pensiero publié par Gori et L. Fabbri. La publication de la brochure antimilitariste Il vangelo del coscritto, préfacé par in autre de ses frères, Coroliano, lui valut une nouvelle condamnation vers 1905.

En 1906 il partait avec ses frères et associés s’installer à Milan où il ouvrait une nouvelle imprimerie et d’où il ne cessera plus de publier livres, brochures et journaux. Il collaborait alors sous le pseudonyme Oric aux journaux Grido della Folla et La Protesta Umana. E, 1910-1911 il fit partie de la rédaction de la nouvelle série de Il Grido della Folla et participait aux tentatives de L. Molinari de fonder à Milan une Ecole moderne suivant la pédagogie de F. Ferrer . Lors de la première guerre mondiale, il rejoignit, comme ses frères, les partisans de l’intervention, et s’éloigna du mouvement anarchiste.

Ciro Baraldi a été arrêté par les fascistes en 1930 suite à une perquisition de son imprimerie où avait été trouvé un Manifeste en faveur du 1er mai. Il était alors condamné à un simple avertissement.

A la libération il participait à la reconstruction du mouvement anarchiste et en 1946 il était membre du groupe anarchiste Gori-Molinari de Milan, participait à la relance de l’Ecole Moderne et fondait la maison d’éditions "Editrice Moderna" qui allait publier les oeivres complètes de Pietro Gori. Ciro Baraldi est mort à Milan le 5 octobre 1948.

P.S. :

Sources : Dizionario biografico degli anarchici...op. cit. (Notice de M. Antonioli) // Etat signalétique confidentiel des anarchistes étrangers non expulsés résidant hors de France : Etat J, janvier 1899 //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10