logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BEAUQUIS, Jean Philibert
Né à Annecy (Haute-Savoie) le 3 avril 1872 - Ouvrier ébéniste ; représentant de commerce - Annecy (Haute-Savoie)
Article mis en ligne le 3 juillet 2007
Dernière modification le 21 mai 2017

par R.D.

Engagé volontaire, Jean Beauquis fut, à Cherbourg, en 1890 cassé de son grade de caporal pour avoir promené un drapeau roulé qui ne laissait voir que le rouge. A son retour, bien qu’ayant une certaine instruction, il refusa un poste au PLM pour devenir apprenti ébéniste à Annecy où il était l’un des diffuseurs de La Révolte. Le 28 janvier 1894, il fut arrêté pour avoir crié dans un café où il déclamait des poésies anarchistes, « Vive Ravachol ! Vive Vaillant ! », provoqué des militaires et prononcé une diatribe antimilitariste particulièrement violente et verte ; en avril la cour d’assises de la Haute Savoie l’acquitta. L’enquête avait permis d’établir ses relations avec un groupe parisien, de saisir une correspondance où l’on envisageait avec faveur la propagande par le fait, en même temps qu’un grand nombre d’exemplaires du journal La Révolte et de brochures anarchistes, de Kropotkine notamment, qu’il s’apprêtait à diffuser.
Après son acquittement, Beauquis, qui, au dé"but des années 1900, avait été inscrit comme "nomade" à l’état vert n°1 des anarchistes disparus et/ou nomades, évolua peu à peu vers le socialisme devenant un militant actif de la SFIO dans la fraction hervéiste (voir sa notice complète dans le Maitron).


Dans la même rubrique

0 | 5

BEAUCERF, Raymonde
le 22 octobre 2019
par R.D.
BEANT, Joseph, Frédéric
le 22 octobre 2019
par R.D.
BEJAR, Victor
le 7 septembre 2019
par R.D.
BENVENUTI, Raffaello
le 27 août 2019
par R.D.
BENETTI, Aladino
le 25 août 2019
par R.D.