Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

HUYSKENS, Jean, Jacques

Né à Breda en 1849 — AIT — Menuisier — Bruxelles — Paris
Article mis en ligne le 8 juillet 2024
dernière modification le 19 juillet 2024

par Dominique Petit, R.D.

Jean Huyskens était d’origine néerlandaise et parlait la langue néerlandaise. Il était né à Breda en 1849 et, selon certaines sources, vivait déjà à Bruxelles en 1868.
En tout cas, Huyskens n’était devenu politiquement actif qu’en 1877. Cette année-là, il se fit remarquer dans le cercle des libres penseurs modérés Les Solidaires et à l’automne, il assista en tant qu’observateur au congrès universel de Gand.

En 1879-1880, il était membre du groupe professionnel radical Les Menuisiers et il était donc probablement menuisier.

À partir de décembre 1879, il assista également aux réunions du radical Vryheidsbond flamand et en janvier 1880, il rejoignit La Ligue Collectiviste Anarchiste.

Peu de temps après, il rejoignit la section bruxelloise de la (première) Internationale. En janvier 1880, Huyskens quitta le Vryheidsbond, mais il resta membre des Solidaires.

Huyskens était un révolutionnaire et un anarchiste féroce, mais il ne s’était pas engagé dans Les Cercles Réunis. Et Huyskens était resté actif en tant qu’anarchiste.

En 1881, il était membre du Cercle des Anarchistes Bruxellois et à cette époque il entretenait des contacts avec des sympathisants en Flandre.

Au printemps 1882, il s’enfuyait à Paris, mais en 1886, il était de retour à Bruxelles et redevient membre d’un groupe anarchiste de Bruxelles animé notamment par les frères Wysmans, Colignon, Govaerts et Stuyck.

Il y a une certaine confusion sur la véritable identité de Huyskens. Les sources font généralement référence à Jean Huyskens ou Heuskens, né en 1849 à Breda. Mais les Archives de la Ville de Bruxelles, Fonds de Police, carton178bis, Cercle des Anarchistes Bruxellois, 11-4-1881 parlent de "Heuskens, qu’on appelle le compagnon Pierre". Et cela est confirmé aux Archives générales de l’Etat, dossier individuel 398234 : Imbaschi I., copie d’une lettre au préfet de police de Paris du 4-3-1883. On parle ici de Huiskens Pierre, né à Breda en 1849. Mais selon cette source, il est à Paris depuis 1871. En effet, le même dossier individuel contient une lettre au procureur de la République du 31-3-1883 le confirmant. Cette lettre fait référence à un certain Huyskens Pierre, né le 23-7-1847 à Breda. Il était un « ouvrier tailleur » et a vécu à Bruxelles à partir de 1868, avant de s’installer à Paris en 1871. Dans une troisième lettre du dossier individuel d’Imbaschi, à savoir du préfet de police de Bruxelles à l’administrateur de la sûreté publique en date du 5-3-1883, Huyskens Jacques Jean, né en 1849 à Bréda et parti seulement pour Paris en février, 1882. Ce dernier est en tout cas l’anarchiste qui a été actif à Bruxelles de 1877 à 1882. Le mystère est maintenant de savoir s’il s’agit ou non de deux personnes différentes. Si oui, alors Pierre Huyskens habitait Paris depuis des années et il y a contradiction dans les sources, notamment dans le rapport de police sur le Cercle des Anarchistes Bruxellois du 11 avril 1881, un nom erroné est mentionné. S’il s’agit de la même personne, alors il y a des inexactitudes dans la lettre du procureur de la République du 31 mars 1883. L’histoire de Huyskens est la suivante : après avoir résidé à Bruxelles à partir de 1868, il s’enfuit à Paris en 1871 et revient à Bruxelles à le dernier en 1877 pour revenir à Paris en 1882.


Dans la même rubrique