Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site

FURET, Joseph, Antoine

Né vers 1861 à Augy-sur-Aubois (Cher) — Mécanicien — France — Bruxelles
Article mis en ligne le 8 juillet 2024
dernière modification le 15 juillet 2024

par R.D.

En 1886 Joseph Furet se serait réfugié en Belgique puis en Espagne

Il s’agit sans doute du Furet qui avait été arrêté avec entre autres Alphonse Montant le 5 juillet 1885 lors d’une souricière de la police au bureau du journalNi Dieu ni Maitre (voir De Roy). Tous deux étaient porteurs de faux papiers et avaient été l’objet d’un arrêté d’expulsion et devaient être transférés à Ostende pour s’y embarquer à destination de l’Angleterre. Le 27 juillet 1885 il avait été condamné pour usage de faux papiers à une amende de 26 francs. Lors de leur transfert du tribunal à la prison de Saint Gilles, un groupe de 250 compagnons — dont Govaerts qui sera arrêté — avait accompagné le fourgon cellulaire aux cris de « Vive la révolution sociale ! Vive l’Anarchie ! » et aux chants de La Carmagnole, La Marianne et La Bataille.


Dans la même rubrique

FUMADO, Agustin

le 8 juillet 2024
par R.D.

FULLOLA

le 9 juin 2024
par R.D.

FUZZI, Domenico

le 27 septembre 2023
par R.D.

FRISON, Charles

le 4 septembre 2021
par R.D.

FRIEDEBERG, Raphael

le 4 septembre 2021
par R.D.