logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
FOURNIER, Paul, Eugène
Né le 21 janvier 1899 au Prè Saint Gervais - Ebéniste - UA - Bagnolet , Romainville & Noisy le Sec (Seine-Saint-Denis)
Article mis en ligne le 6 juin 2007
Dernière modification le 6 novembre 2019

par R.D.

Pauul Eugène Fournier résidait 37 Avenue Gallieni à Bagnolet. Le 15 avril 1918 il avait été incorporé au 82ème Régiment d’infanterie puis au 15ème escadron du Train des équipages dont il avait été libéré en mars 1921.

En 1924 Paul Eugène Fournier était membre du groupe anarchiste de Romainville dont faisaient entre autres partie Buic, Strootbants, Marchand, Couleaud, Saunier, Marcel, Sichel, Pochelon, Bonnet, Delesque, Kespler, Biguet et Langlois.. Dans les années 1925- 1930, il collaborait au Libertaire. Atteint de tuberculose, il ne travaillait pas et percevait une allocation de chômage. Il vivait alors Chemin de la Fontaine à Noisy le Sec dans une petite cabane en bois qu’il avait édifiée sur un terrain appartenant à Madame Chassang et loué à bail pour 12 ans..

En mai 1924 il fut candidat abstentionniste sur la liste libertaire du 4ème secteur. Le 5 septembre 1925, lors d’une manifestation anarchiste contre la guerre, il fut arrêté avec sa compagne Marie Ménard (née le 21 septembre 1901 à Aubervilliers, mère d’une petite fille issue d’une autre liaison) à la gare Saint Lazare pour "refus de circuler". Tous deux furent relâchés le jour même.

En 1927 la police signalait qu’il aurait vendu sa maisonnette en bois pour aller habiter à La Boissière ou à Chelles (Seine et Marne).

En 1934 il habitait toujours Chemin de la Fontaine à Noisy le Sec et avait été inscrit au contrôle des anarchistes de la Seine. Il était alors membre du groupe de Noisy le Sec-Romainville de l’Union anarchiste (UA).Il fit paraitre à cette époque plusieurs appels dans Le Libertaire, pour regrouper les sympathisants de la région. Le 9 octobre 1934, il fut de nouveau appréhendé avec sa compagne pour avoir collé des affiches insuffisamment timbrées. En avril 1936 il fut, lors des élections législatives, candidat abstentionniste de l’UA dans la 2ème circonscription de Saint Denis.

Après la guerre il habitait 146 rue de la Fontaine à Noisy-le-Sec et figurait toujours en 1950 sur la liste des domiciles anarchistes à surveiller par la police.


Dans la même rubrique