Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

FOREST, Michel, Edouard « KECSATFOUT »

Né le 9 février 1870 — Typographe — Angouleme (Charente) — Marne — Belgique
Article mis en ligne le 2 juin 2024
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Résidant habituellement à Angoulême, Michel Forest avait été condamné le 13 août 1891 à 13 mois de prison en tant que collaborateur (ou éditeur) du journal Le Forçat (au moins 1 numéro le 4 juillet 1891) dont l’administrateur était Albin Villeval. Il avait également collaboré au journal Le Déchard (Damery Brunet, Marne, au moins 2 numéros, 20 février & 12 mars 1892) avec le pseudonyme Kecsatfout. Il s’était réfugié en Belgique, d’où il revint avec de faux papiers et fut arrêté à Damery début avril 1892 et écroué à Epernay.


Dans la même rubrique