Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

BARRIERAS TIERZ, José

Né en 1921 à Sariñena (Huesca) — mort en 1965 (?) — CNT — Espagne — Haute-Savoie
Article mis en ligne le 25 octobre 2023
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Militant de la CNT à peine sorti de l’enfance, José Barrieras Tierz avait été volontaire pendant la guerre et avait notamment participé à la bataille de Guara. Passé en France lors de la Retirada, il avait été interné au camp d’Argelès-sur-Mer puis avait été enrôlé dans une Compagnie de travailleurs étrangers (CTE) pour aller travailler dans les hauts fourneaux puis comme bûcheron en Savoie. Il avait été ensuite réquisitionné par les Allemands pour aller travailler à la base sous-marine de Brest.
Après être parvenu à s’évader il avait regagné la Savoie où il s’était intégré à la section Ebro du maquis des Glières. En mars 1944 il avait fait sans doute partie de la cinquantaine d’espagnols qui avaient réussi à rompre l’encerclement allemand.

Après la Libération il travailla à l’électrification du réseau ferré en Savoie. José Barrieras Tierz est décédé des suites d’un accident de travail à l’âge de 44 ans.


Dans la même rubrique

BARBE, Henri, Auguste

le 21 juillet 2024
par R.D.

BANSARD, Nestor (ou Hector ?)

le 5 avril 2024
par R.D.

BARRACHI, Mathieu, Giovanni [Jean]

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Jules, Clément

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Arthur, Joseph

le 15 novembre 2023
par R.D.