logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
FARSAC, Louis, Jules
Né 23 août 1877 à Marseillan (Hérault) - tué le 3 juin 1917 - Ouvrier chaudronnier - Toulon (Var)
Article mis en ligne le 26 avril 2007
Dernière modification le 16 mars 2018

par R.D.

Fils d’un cultivateur, Louis Farsac travaillait comme ouvrier chaudronnier à l’arsenal maritime de Toulon depuis le 1er avril 1892 ; il y devint apprenti-ouvrier à l’atelier de la Grosse chaudronnerie en 1901. Marié à Toulon en 1904, il fit faire la communion à son fils.

En 1907 il était membre du groupe anarchiste La Jeunesse libre de Toulon dont les principaux animateurs étaient Antoine Bertrand et Toussaint Flandrin. Il figurait au début des anées 1910 sur une liste d’anarchists de Toulon où il demeurait 14 rue Nicolas Laugier.

Renvoyé à l’arsenal le 3 septembre 1915, comme "ouvrier mobilisé", il dût en fait rester à l’arsenal du Mourillon. En 1916 il y diffusait le journal Ce Qu’il Faut Dire publié par Sébastien Faure. Alors que son compagnon Antoine Bertrand était écroué à la prison maritime pour "actes de propagande antimilitariste" en décembre 1916, Louis Farsac était laissé en liberté provisoire tout en étant inculpé le 10 décembre de "propagande défaitiste". A la suite d’une enquête du tribunal maritime, le 12 février 1917 un non lieu fut prononcé, mais Farsac était exclu de l’arsenal et mis à la disposition de l’autorité militaire dès le 13 février. A la différence de Joseph Chandre et de Bertrand qui refusèrent de réintégrer l’armée, Farsac accepta.Il a été porté disparu au front à Craonne le 3 juin 1917.


Dans la même rubrique

0 | 5

FACCIOLI, Paolo
le 7 juillet 2020
par R.D.
FABRE, Maurice, Pierre
le 31 mai 2020
par R.D. ,
Dominique Petit
FARINETTI, Luiggi
le 6 avril 2020
par R.D.
FALTSBLATT
le 17 mai 2018
par R.D.
FALLIERES
le 20 septembre 2017
par R.D.