Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site

BARROERO, Guido

Né en 1946 à Gênes — mort fin 2015 — Métallurgiste — OCL — USI — Gênes
Article mis en ligne le 16 août 2019
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Né dans une famille ouvrière du quartier de Sampierdarena à Gênes, Guido Barroero avait été diplômé en 1965 comme expert technicien mais avait dû, pour des raisons financières, renoncer à des études mathématiques et intégrer le travail salarié. Parallèlement à son travail il allait toutefois reprendre des études et obtenir en 1989 une licence de philosophie.

Après un bref passage à la Fédération de la jeunesse communiste (FGCI) lors du mouvement étudiant de 1968, il s’était rapproché du mouvement anarchiste et avait participé au début des années 1970 aux expériences de regroupement de militants anarchistes communistes sur une base plateformiste. Au printemps 1973 il était le secrétaire provisoire de l’Organizzazione dei communisti libertari (OCL).

Jusqu’à sa retraite en 1998, il participa également très activement au mouvement syndical, d’abord comme délégué unitaire (RSU) pendant une vingtaine d’années, puis comme militant syndical de base et à la fin comme membre de l’Union syndicle italienne (USI).

Parallèlement il allait mener de nombreux travaux sur l’histoire du mouvement anarchiste italien (voir bibliogr.) Membre de la rédaction de la revue Collegamenti Wobbly et du bulletin Altra storia, il mena également plusieurs polémiques avec la Revista A y défendant les positions communistes et classistes de l’anarchisme.

En 2001, sa participation aux manifestations contre le G8, dans le cortège pacifique des syndicalistes de base de Sampierdarena, lui avait valu d’être convoqué et interrogé par la police qui le considérait comme « le chef des anarchistes de Gênes » et tenta en vain de l’impliquer dans les incidents et affrontements.

Guido Barroero, qui fut l’un des auteurs de l’ouvrage collectif Dizionario biografico deglis anarchici Italiani (Biblioteca Franco Serantini, 2003), est décédé fin 2015 à Gênes.

Œuvre : — Gli anarchici nella resistenza in Ligura (Revista storica dell’anarchismo, n°2, 1998) ; — Dagi albori del movimiento operaio all’occupazione della fabbriche (Umanità nova, n°21 2002) ; — Sestri, oh cara ! Una citatadella prometaria anarchica e sovversiva dall’avvento del fascismo alla resistenza (Umanità nova, n°37, 2002) ; — L’eredita di Malatesta nel secondo dopoguerra : la presenza degli anarchici nel movimento operaio (2004) ; — Storia dei Gruppi anarchici di Azione proletaria (GAAP)=, 1949-1957 (Centro Documentazuine Franco Salomone, 2013) ; — Red Marut-B. Traven, dalla rivoluzione tedesca al Messico un fiamme (Ed. Annexia, 2006).


Dans la même rubrique

BANSARD, Nestor (ou Hector ?)

le 5 avril 2024
par R.D.

BARRACHI, Mathieu, Giovanni [Jean]

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Jules, Clément

le 17 novembre 2023
par R.D.

BARON Arthur, Joseph

le 15 novembre 2023
par R.D.

BARRIERAS TIERZ, José

le 25 octobre 2023
par R.D.