Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

MAÑAS CABEZAS, Pedro

Né le 9 mai 1913 à Barcelone — CNT — Catalogne — Cantal
Article mis en ligne le 2 février 2019
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Passé en France lors de la Retirada, Pedro Mañas Cabezas avait été interné en camp puis affecté à une compagnie de travailleurs étrangers au barrage de l’Aigle (Cantal). En 1944 il était l’un des 75 membres de la Compagnie espagnole (voir Juan Montoliu del Campo) du Bataillon Didier (FFI) qui participait à la libération de la région.


Dans la même rubrique

MAÑO

le 15 avril 2024
par R.D.

MANTOVANI Alexandre

le 19 janvier 2024
par R.D.

MAPELLI, Francesco

le 13 septembre 2023
par R.D.

MANNUCCI, Danilo

le 30 août 2023
par R.D.

MAMMADOV, Bayram

le 20 juin 2021
par R.D.