Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
HUARD
Instituteur – Romorantin (Loir et Cher)
Article mis en ligne le 10 juillet 2017

par R.D.
logo imprimer

Huard avait longtemps résidé dans l’arrondissement de Vendôme où il était entré en contact avec les compagnons. Le 26 décembre 1893 il avait été l’objet d’une perquisition où la police avait saisi diverses lettres prouvant ses relations avec les compagnons de la région, notamment avec Breton, Chartier, Chailou, Cabaret et Leleu et avec le compagnon Emile Darnaud en Ariège. Il fut arrêté et poursuivi pour “association de malfaiteurs”. Selon la police, il se vantait d’être anarchiste et avait récemment déclaré au directeur de l’école de garçons de Romorantin “Ravachol est notre Christ à nous” et dans la correspondance saisie il faisait l’apologie de la propagande par le fait.
En janvier 1894, lors d’une confrontation avec le compagnon Ernest Chartier, ce dernier avait avoué avoir reçu de Huard, vers le début de l’année 1891, un manuel pour fabriquer des explosifs, intitule “produits anti-bourgeois” , écrit par Huard à partir d’extraits du journal La Lutte et à partir duquel Chartier et Philippeau (voir ces noms) avaient tenté de fabriquer un engin. Poursuivi devant le tribunal de Vendôme le 21 mars 1894, Huard fut condamné pour “complicité” à 3 ans de prison et 50 francs d’amende tandis que , pour “fabrication d’explosifs”, Chartier écopait de 2 ans d’emprisonnement et Philippeau d’1 an.

P.S. :

Sources : Arch. Nat. BB 186453 //


Dans la même rubrique

0 | 5

HUMBERT, Ravinion
le 14 février 2018
par R.D.
HUGONNARD, Louise
le 21 janvier 2018
par R.D.
HOUQUE, Constant
le 11 janvier 2018
par R.D.
HOURY, Armand
le 13 mars 2017
par R.D.
HOFFMAN, F
le 18 février 2017
par R.D. ,
Antony Lorry


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2