Dictionnaire international des militants anarchistes

Accueil > Annuaire alphabétique > B > de Bea à Ben > BECU, Lucien, Justin

BECU, Lucien, Justin

Né à La Conté d’Abigny (Pas de Calais) vers 1861 (ou le 1er mai 1867 ?) - Garçon de café - Paris

mardi 2 mai 2017, par R.D.

Lucien Bécu militait à Paris à la fin des années 1880. En septembre 1887, pour avoir tiré au révolver sur des réactionnaires qui les avaient attaqué à la sortie d’une réunion le 11 juin précédent à Choisy le Roi, il fut condamné à 1 mois de prison tandis que son camarade Voghera était condamné à 8 jours de prison et 50 francs d’amende. Il fut détenu début mars 1888 après avoir été arrêté chez le compagnon Duprat rue du Raincy.

En octobre 1888, il fut suspecté par la police d’avoir été envoyé dans le bassin houiller de Verviers (Liège) par les compagnons de l’alimentation parisienne (Espagnac, Soudey...) pour s’y procurer des explosifs en vue d’attentats contre les bureaux de placement. Le mois suivant il fut soupçonné d’être lié à plusieurs attentats commis contre des bureaux de placement (voir Espagnac), mais, selon la police était reparti en Belgique. Dans une autre note de police, il aurait été, à cette époque, soldat au 110è de Ligne à Dunkerque.

Au début des années 1890 il demeurait 111 rue Montmartre avec sa compagne Jeanne Montaran (ou Montarou ?) femme de ménage. Lors des rafles du début 1894 son courrier était saisi par l’administration des postes qui le remettait à la police .
Il fut de nouveau arrêté le 5 mars 1894.

En 1900 la police signalait qu’il ne fréquentait plus que par intermittence les réunions.


Sources : La Révolte, 17 septembre 1887, année 1888 // APpo BA 1498, BA 1500 // Arch. Nat. BB 186454 // APpo BA 138 //