Dictionnaire international des militants anarchistes

Accueil > Annuaire alphabétique > B > de Bas à Baz > BASSE, Louis « SOURIS GRISE » ; « DÉSIRÉ »

BASSE, Louis « SOURIS GRISE » ; « DÉSIRÉ »

Né le 22 février 1866 à Guise - Ouvrier métallurgiste - Guise (Aisne) - Belgique

dimanche 19 février 2017, par R.D.

En 1887 Louis Basse travaillait à Guise où, en octobre, à la suite de l’affichage en septembre de deux placards manuscrits menaçant le directeur et les contremaitres de l’usine Godin - d’où venait d’être licencié le compagnon Bal (voir ce nom) - il fut arrêté avec Gustave Mathieu et Henri Jason. Tous trois furent conduits à pieds et enchaines jusqu’à Vervins (distante de 25 kilomètres) pour y être inculpés d’affichage de placard clandestin. Après sans doute avoir été licencié, il avait ensuite gagné la Belgique avec G. Mathieu qui était semble-t-il son cousin. Le 18 décembre 1887, à l’issue d’un meeting à Frameries (Hainault) où il avait pris la parole avec F. Pintelon, il avait été arrêté et maintenu en détention pour être « sans papiers, ni s’être inscrit à la commune où il résidait ». Il fut ensuite expulsé et reconduit à la frontière française.


Sources : La Révolte, 8 octobre & 31 décembre 1887 //