Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BELLOTI, Louis
Né à Turin le 19 février 1868 - Ouvrier cartonnier ; Camelot – Paris
Article mis en ligne le 17 juin 2016
dernière modification le 14 juillet 2016

par Guillaume Davranche, Webmestre
logo imprimer

Louis Belloti était le fils de Victorine Belloti l’une des receleuses du groupe d’illégalistes de Léon Ortiz (Schiroky). Il vivait avec sa mère Victorine et plusieurs membres du groupe – dont Marie Milanaccio et son compagnon Orsini Beltrani, Paul et Annette Chericotti - au 1 Boulevard Brune (14ème arr.) où était entreposé le butin des divers cambriolages réalisés par le groupe.

Arrêté avec sa mère, après la descente de police du 18 mars 1894, il fut inscrit sur le fichier Bertillon et poursuivi dans le cadre du « procès des Trente » (mêlant théoriciens anarchistes et illégalistes) devant les assises de la Seine du 6 au 12 août 1894. Selon Le journal des débats, il s’agissait d’un « malheureux jeune homme sourd et contrefait. Le seul grief que l’accusation formule contre lui est qu’il habitait avec sa mère […] et qu’on a trouvé un écrit anarchiste dans sa chambre. Son interrogatoire, qu’il subit, en raison de sa surdité, au pied de la cour, dure une minute à peine ». Louis Belloti fut finalement acquitté et l’objet d’un arrêté d’expulsion le 2 mai 1894.

P.S. :

Sources : Fichier Bertillon — Le Journal des débats, 15 juillet, 6 au 13 août 1894 = Notice de G. Davranche in Maitron en ligne/ APpo BA1509 (anarchistes résidant à l’étranger) // Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°4, juin 1894 //


Dans la même rubrique

0 | 5

BEAUFORT, Gilbert, Jules
le 19 juillet 2018
par R.D.
BELLY, Joseph
le 13 mars 2018
par R.D.
BELLE, Antoine
le 1er janvier 2018
par R.D.
BENICOURT, Gustave « RAVACHOL »
le 17 septembre 2017
par R.D.
BELLE, Léon
le 24 mai 2017
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2