Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

ANDRE, Yvonne

Née vers 1895 — FCA — Paris
Article mis en ligne le 31 mai 2016
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps

Féministe et anarchiste, Yvonne André était intervenue le 14 mars 1913, au titre d’un « Comité féminin contre les lois militaires » à la tribune d’un meeting commun de la FCA et des Jeunesses syndicalistes des Terrassiers de la Seine. 200 auditeurs étaient
présents à ce meeting tenu à l’Alcazar d’Italie, 190, avenue de Choisy, à Paris
13e. Elle prit la parole avec Bellugue (CGT), Jackmin et Lepetit (FCA). Elle prit également la parole au meeting du 5 mai 1913 aux Sociétés savantes, contre la venue du roi d’Espagne Alphonse XIII à Paris. À ce meeting, organisé par la FCA, prirent également la parole Eugène Jacquemin, Charles-Ange Laisant, Pierre Martin et
Thérèse Taugourdeau. Présidé par Émile Rousset (voir ce nom), le meeting attira 1 200 auditeurs.

Elle signa dans le Libertaire du 3 mai 1913 un article titré « Que les femmes se lèvent  », et stipulant que, plus exploitées que les hommes, les femmes se devaient d’être à leur côté dans la lutte de classe. Elle demeurait à cette époque rue Championnet.

S’agit-il de la femme Andrée, épouse Hermann, signalée en 1914 par la police comme membre du groupe des Ve et XIIIe arrondissements adhérent à la Fédération communiste anarchiste révolutionnaire (FCAR) qui se réunissait au 117 boulevard de l’Hôpital et dont le secrétaire était Guillaume ?


Dans la même rubrique

AUGUSTO, Diamantino

le 24 juin 2024
par R.D.

AUDO

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRY, Marie « ANDREE » [née LATINAUD]

le 24 juin 2024
par R.D.

AUBRECHT, Vilem

le 24 juin 2024
par R.D.

ASPEL CASADEMONT, Bartolome

le 24 juin 2024
par R.D.