CAROSSI, Michele

Né le 24 juin 1872 à Porto San Stefano - Ebéniste - Italie – Nice (Alpes Maritimes)
mardi 8 décembre 2015
par  Webmestre
popularité : 20%

Michele Carossi était arrivé en 1892 à Nice avec son épouse Magenta, où leur domicile 17 rue des Pouchettes servait de lieu de réunion et de passage. A l’automne 1893, suite à l’agression par Danelli d’un autre italien, il fut l’objet d’une poursuite pour « association de malfaiteurs » avec sa femme Magenta (née Chiavacci en mars 1872) , Danelli qui logeait chez lui et Romualdo Pappini rédacteur de L’Ordine (Turin). Après l’arrestation de Danelli et avant une perquisition à son domicile, la femme Carossi serait allé récupérer un ballot de documents anarchistes qu’elle aurait remis à Pappini, puis, finalement lors de son arrestation qu’elle aurait finalement remis à la police qui pensait alors que certains documents compromettants avaient été expurgés. Tous furent ensuite expulsés par arrêté du 23 décembre 1893. Sa compagne avait été laissée en liberté provisoire pour s’occuper de leurs deux enfants malades et après avoir accepté de quitter volontairement le territoire.


Sources : Arc. Nat. BB 186449, BB 186450, F7/12507 // Etat signalétique des anarchistes étrangers expulsés de France, n°24, septembre 1902 //


Brèves

14 décembre 2017 - ENCICLOPEDIA DEL ANARQUISMO IBERICO (nouvelle édition)

Une nouvelle édition de l’Encyclopédie de l’anarchisme espagnol d Miguel Iniguez (4 vol., 1 CD, (...)

7 juillet 2017 - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin 2017 - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin 2017 - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin 2017 - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)