logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BARTHELEMY, Joseph, Louis
Né le 19 mars 1862 à Valréas (Vaucluse) - Raccommodeur de porcelaine et de parapluies – Nice (Alpes Maritimes) - Toulon (Var)
Article mis en ligne le 18 septembre 2015
dernière modification le 10 mai 2018

par ps
logo imprimer

En 1894 Joseph Barhélémy , séparé de sa femme Caroline Bompard depuis 1890, résidait Rue Massena à Nice où il était raccommodeur de porcelaine et fréquentait, selon la police, les anarchistes, notamment Zibelin et Guigonis. Son nom et son adresse avaient été trouvés lors d’ne perquisition à Paris chez l’anarchiste Massini. Convoqué le 7 avril au siège de la Sûreté, il déclara avoir pensé que cette accusation d’anarchisme venait de sa femme et qu’il n’était allé chez Zibelin que pour faire réparer sa montre. Ce dernier lui avait alors parlé d’anarchie et lui avait donné diverses brochures et journaux. Puis toujours chez Zibelin il aurait rencontré Guigonis qu’il considérait comme "un excellent compagnon". A propos des brochures et des journaux, il avait ajouté : "En ce qui me concerne, je dois vous faire observer que je partage pas du tout les opinions de ces gens là, car je ne suis pas encore propriétaire ; mais je suis sur le point de le devenir à la mort de mon père et alors je me retirerais chez moi et ne serais pas en contact avec eux."

Joseph Barthélémy, avait été signalé comme « anarchiste militant » à Toulon en octobre 1896. En janvier 1897 la police signalait qu’il aurait quitté Toulon dans l’intention d’aller en Afrique avec sa compagne Marie Rambaud (épouse Breton) âgée de 19 ans. Il serait revenu peu après à Toulon avant d’en être déclaré disparu et d’être inscrit à l’état vert n°2 des anarchistes disparus et/ou nomades.

P.S. :

Sources : AD Var 4M275, 3Z101 // AD Alpes Maritimes 4M491 //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10