logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
FIO, Michele
Né le 11 mars 1854 à Turin - Ouvrier chanfreineur - Italie - La Seyne (Var)
Article mis en ligne le 5 août 2015
Dernière modification le 21 septembre 2015

par ps

Marié et père de 3 enfants, Michele Fio demeurait à La Seyne (Var) depuis 1887. Ouvrier aux Forges et chantiers de La Seyne, il était le président du syndicat des ouvriers perceurs, riveurs et chanfreineurs et, selon la police, poussait à la rébellion contre les patrons et les autorités. Fin 1896 il avait été l’un des meneurs de la grève au cours de laquelle il aurait menacé de faire sauter le directeur du chantier avec une cartouche de dynamite. Il jouissait d’une très grande autorité notamment sur les ouvriers italiens du chantier ce qui lui valut d’être fiché comme « très dangereux ». Fin janvier 1898 il avait été arrêté avec Sorsano, un autre ouvrier italien, et trouvé porteur d’un numéro du Père Peinard dont il était un lecteur régulier et inculpé « d’ivresse sur la voie publique, outrages et rébellion à agents » avant d’être relâché et ne pas être expulsé de crainte que les « ouvriers italiens se soulèvent…étant donné l’autorité incontestable que Fio exerce sur ses compatriotes ». Le 25 février 1898 il fut condamné par le tribunal correctionnel de Toulon à 25 francs d’amende avec sursis pour "outrages à agents". Il fut semble-t-il ensuite l’objet d’un arrêté d’expulsion avec sursis illimité dont l’effet serait suspendu s’il y avait intérêt à l’exécuter. Début avril 1898 il avait quitté La Seyne pour une destination inconnue.


Dans la même rubrique

0 | 5

FILIPPI, Bruno
le 21 avril 2020
par R.D.
FIORITO, Victorio
le 26 janvier 2020
par R.D.
FINET, Camille, Elie
le 13 janvier 2019
par R.D. ,
Dominique Petit
FINZI, Vasco
le 10 novembre 2018
par R.D.
FIRINU, Francesco
le 8 novembre 2018
par R.D.