Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
RUBIO, Mariano
Né le 28 décembre 1892 dans la province d’Almeria – mort le 10 août 1971 (ou 1972 ?) - Maçon – MLE – FORA – CNT – Bahia Blanca & Rio Negro (Argentine) – Barcelone (Catalogne) – Marseille (Bouches du Rhône) – Hyères (Var)
Article mis en ligne le 9 juin 2015

par Webmestre
logo imprimer

Insoumis au service militaire, Mariano Blanco avait émigré en Argentine où il allait militer à la FORA de Bahia Blanca et de Rio Negro jusqu’en 1928 puis à Quilmes où il travaillait comme ouvrier briquetier et où il fut arrêté et expulsé. Revenu dans la province d’Almeria et n’y trouvant pas de travail, il était parti pour Barcelone où il allait travailler à la construction de routes à San Celoni et où en 1935, avec notamment les compagnons Serra et Mandil, il allait réactiver la CNT locale dont il fut nommé président. Lors du coup d’état franquiste de juillet 1936, il fut nommé membre du Comuté révolutionnaire local.

Passé en France lors de la Retirada, il fut sans doute réquisitionné pendant l’Occupation, pour aller travailler comme bûcheron. Après,la Libération , il s’installa à Marseille où il travailla comme maçon et milita à la FL-CNT jusqu’à sa retraite. Il alla ensuite à la maison Beauséjour de Hyères (Var) où il intégra la FL-CNT et où il est décédé le 10 août 1971 (ou 1972 ?).

P.S. :

Sources : M. Iñiguez « Enciclopedia… », op. cit. // Espoir, Toulouse, 26 novembre 1972 //


Dans la même rubrique

0 | 5

RUELLET (ou RUELLOT), Armand
le 14 février 2018
par R.D.
RUWETTE, Jean-Olivier & Toussaint (frères)
le 25 novembre 2017
par R.D.
RUWETTE, Honorine
le 25 novembre 2017
par R.D. ,
Marianne Enckell
RURELL, Francisco
le 26 avril 2017
par R.D.
RUIZ MARTIN, Juan
le 16 février 2017
par R.D.


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2