Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GORDILLO, Antonio
Né vers 1893 – mort le 30 avril 1971 - Mineur – MLE – SIA – CNT – Huelva (Andalousie) – Perpignan (Pyrénées Orientales) – Bedarieux (Hérault)
Article mis en ligne le 10 avril 2015

par Webmestre
logo imprimer

Antonio Gordillo travaillait aux mines de Riotinto (Huelva) d’où en 1920 suite à des grèves , comme beaucoup d’autres mineurs, il avait du fuir pour échapper à la répression. Il s’était alors réfugié en France et ne revint en Espagne qu’’en juillet 1936. Il fit partie pendant la révolution de divers comités économiques et de collectivités. Son fils aîné fut tué sur le front d’Aragon.

Passé en France lors de la Retirada , il fut emprisonné à Perpignan pour trafic d’armes. Pendant l’Occupation, un autre de ses fils qui avait rejoint les maquis fut tué par les Allemands.

A la Libération il milita à la CNT des Pyrénées Orientales et lors du 2ème congrès du MLE-CNT tenu à Toulouse en 1947 fut le délégué des FL de Thuir, Torrecilles, Saint Estève, Le Bousquet et Graisssesac. Il milita ensuite à Bédarieux où, au moment de son décès le 30 avril 1971 après avoir été renversé par une voiture, il était le secrétaire de la Solidarité internationale antifasciste (SIA).

Sa compagne Maria Gordillo (née vers 1895) est décédée à Bedarieux fin août 1974.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez « Enciclopedia… », op. cit. // Espoir, Toulouse, 3 novembre 1974 (nécro de sa compagne Maria) //


Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2