logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
NICOLAI, Georg, Friedrich
Né le 6 février 1874 à Berlin– mort le 12 octobre 1964 - Médecin ; professeur - IRG - Buenos Aires & Cordoba (Argentine) – Montevideo (Uruguay) – Santiago (Chili)
Article mis en ligne le 7 novembre 2014
Dernière modification le 22 février 2015

par ps
Georg F. Nicolai

Pacifiste lié au mouvement libertaire, Georg F. Nicolai avait fait ses études aux Universités de Berlin, Naples, Paris et Saint Petersbourg. Nommé médecin à la cour du Kaiser il fut ensuite professeur à l’université de Berlin.

En 1914 il fut l’un des initiateurs de L’appel aux européens, manifeste contre la guerre qui fut signé par plusieurs intellectuels dont A. Einstein et qui lui valut d’être qualifié par Romain Rolland de «  grand européen ». A la fin de la Première guerre mondiale, il avait publié l’essai pacifiste La biologie de la guerre, puis avait été emprisonné en Allemagne, avait été renvoyé en 1921 de l’Université et était parvenu à s’évader, à gagner la Suisse d’où il avait émigré en Argentine où au début des années 1920 il avait souscrit aux thèses de l’Humanitarisme fondées par Eugen Relgis. A cette même époque il fréquentait les locaux du quotidien La Protesta. Puis devenu professeur, il fut nommé recteur de l’Université de Cordoba poste qu’il occupa jusqu’au coup d’état de Urubari en 1930 et fut l’orateur de plusieurs conférences organisées par la FORA. A Cordoba il avait été l’un des fondateurs du Collège libre d’études supérieures.

Il passa ensuite en Uruguay puis au Chili où il fut recteur de l’Université de Santiago, directeur de l’Institut de psychologie et de l’Institut vétérinaire.

G.F. Nicolai, qui était membre de l’Internationale des résistants à la guerre (IRG), est décédé le 12 octobre 1964 à l’hôpital Torax de Santiago..

A l’occasion du centenaire de sa naissance, un hommage lui fut rendu début 1974 à Buenos Aires par la Fédération libertaire argentine (FLA) dans lequel intervinrent notamment Diego Abad de Santillan, Luis Di Filippo, Roberto Liebeschutz et Angel Savoini.

Œuvre : - Die Biologie des Krieges (1918) ; - La miseria de la dialectica ; - Une histoire du mouvement national socialiste et du nationalisme en général (1930) ; - Escuelas practicas o universidad cinetifica ; - La base biologica del relativismo cientifico ; - Fundamentos reales de la sociologia ; - El origen de las dacultades supetiores en el hombre ; - La dignificacion del trabajo ; - La eugenesia ; - Une étide critique du Don Quijote.


Dans la même rubrique

0 | 5

NICOLAU, Geronimo
le 14 avril 2019
par R.D.
NEPODYA, Ivan
le 17 juin 2018
par R.D.
NEVEU
le 14 février 2018
par R.D.
NEBOUT
le 14 février 2018
par R.D.
NEYRAND, Liberté
le 15 janvier 2018
par R.D.