logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ABRIAL, Henri
Typographe - Paris - Toulouse (Haute-Garonne)
Article mis en ligne le 18 février 2007
Dernière modification le 23 mars 2018

par R.D.

Henri Abrial, ancien responsable des Jeuneses anarchistes de Paris, était le secrétaire du groupe L’entente anarchiste constitué le 16 mai 1926 comme lieu de rencontres des libertaires et qui réunissait les journaux L’en Dehors , L’anarchie, L’Insurgé, La Brochure Mensuelle et des individualités (Souberviele, Bailly, Fournier...). Le groupe fonctionnera à Paris jusqu’en août 1926 où Abrial quitta la capitale et alla s’installer à Toulouse où il devint typographe à l’imprimerie Lion et aurait participé aux activités du groupe Bien être et liberté.

Le 29 août 1928, poursuivi devant un conseil de guerre à Montpellier pour "insoumission volontaire et motivée", Henri Abrial se déclara objecteur de conscience et fut condamné à 6 mois de prison avec sursis. Devant la conseil et se réclamant de Tolstoi il avait notamment déclaré : "Je n’écoute que ma conscience ; d’elle seule j’accepte des ordres ; seule elle détermine ma conduite. Elle est autrement forte que la loi militaire, à laquelle, au surplis je n’accorde aucune valeur morale. Je place ma conscience bien au dessus de la Loi et c’est à mes convictions irréductiblement pacifistes, à mes sentiments profonds de fraternité universelle que je me conforme en refusant catégoriquement de mettre une arme dans mes mains". Le lendemain de cette condamnation, Abrial passait à l’étranger et était déclaré "déserteur".

Il y a sans doute parenté avec la dame Abrial qui était en 1912 la gérante de L’anarchie.


Dans la même rubrique

0 | 5

ABEILLE, Louis
le 13 décembre 2018
par R.D.
ADJUS, Philippe
le 2 décembre 2018
par R.D.
ABLOND, Emile
le 2 décembre 2018
par R.D.
ABALEO, Henri
le 2 décembre 2018
par R.D. ,
Michel Cordillot
ADAM, Pierre
le 7 septembre 2018
par R.D.