logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
OERTER, Joseph, Friedrich « Fritz »
Né le 19 février 1869 à Straubing - mort en détention le 19 septembre 1935 - Ouvrier litographe - FAUD - Füth (Allemagne)
Article mis en ligne le 12 juin 2014
Dernière modification le 13 juin 2014

par ps

Frère aîné de Sepp, Fritz Oerter s’était installé encore adolescent avec sa famille à Fürth (Bavière) où il devint ouvrier lithographe et, vers 1887, adhéra avec son frère au parti social-démocrate. Membres de l’aile gauche du parti et des organisations de jeunesses qui furent exclues du parti, ils adhérèrent en 1890 au mouvement anarchiste.

En 1892 , il aida notamment son frère Sepp, revenu des Etats-Unis et d’Angleterre, dans la diffusion clandestine de la propagande et du journal Autonomie (Londres). Il fut arrêté avec son frère à Duisburg en décembre 1892 et fut condamné le 25 octobre 1893 à un an de prison, tandis que son frère était condamné à 6 ans de travaux forcés. Cet emprisonnement altéra gravement sa santé dans la décade qui suivit.

Puis les deux frères Oerter participèrent à la Fédération anarchiste allemande (Anarchistischen Föderation Deutschlands) fondée en 1903 et collaborèrent à son organe Der Freie Arbeiter.

Contrairement à son frère Sepp devenu par la suite social-démocrate puis national socialiste, Fritz Oerter demeura fidèle à l’anarchisme. Pendant la Première Guerre mondiale, il défendit une position internationaliste et participa en 1918-1919 aux activités des Conseils de soldats et ouvriers à Fürth. En 1919 il adhéra à la FAUD et devint l’éditeur de son organe Der Syndikalist où il se fit le défenseur d’une ligne de résistance passive (grève générale, boycott, non violence) à laquelle, tant dans la FAUD qu’à l’extérieur, s’opposèrent d’autres compagnons impliqués dans les révoltes armées de 1919. Il exposa sa position dans la brochure "Violence et non violence" (1920).

En 1920 il ouvrit une librairie à Fürth.

Proche de Gustav Landauer, d’Ersnt Toller et d’Erch Mühsam, il aurait hébergé ce dernier à sa sortie de prison en 1924. En 1926 il aurait reçu à Fûrth la visite de Rabindranah Tagore, dont des textes avaient été traduits en allemand par Landauer.

.

Fritz Oerter, qui était également un abonné régulier de L’En-Dehors d’E. Armand, avit été arrêté en septembre 1935 par les nazis et interné au camp de Sachsenhausen où, une semaine plus tard, et suite à un interrogatoire, il décédait le 19 septembre officiellement "de pneumonie".


Dans la même rubrique

0 | 5

OLMO GARCIA, Salvador « CHAVA »
le 24 août 2019
par R.D.
ODIN, Claude
le 23 septembre 2018
par R.D.
OJEA, Miguel
le 22 septembre 2018
par R.D.
OCHART, Alphonse, Appolinaire
le 16 août 2018
par R.D.
OLIVARI, Nicolas
le 22 avril 2018
par R.D.