logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ISAAK, Mary [née DICK, Maria]
Née à Rosenthal (Ukraine) le 5 avril 1861 – morte en 1934 - Russie – Portland (Oregon) – San Francisco (Californie) – Chicago (Illinois) – New York
Article mis en ligne le 2 juin 2014

par ps
logo imprimer

Née dans une famille hollandaise établie à la colonie Ménnonite de Rosentahl (Ekaterinoslav), Mria Dick y avait épousé en 1879 Abe Issak avec lequel ellle fut menacée d’exclusion de la colonie suite à la naissance de son premier fils sept mois après le mariage. Le couple quitta alors la colonie et alla s’installer à Odessa où Abe devint anarchiste puis, pour échapper à la police, émigra aux Amériques où Mary et leurs 5 enfants vinrent le rejoindre à Portland en 1889.

Elle y participa à l’édition de l’hebdomadaire anarchiste communiste Firebrand (Portland, 27 janvier 1895-12 septembre 1897) dans leur petite ferme qui servait de point de rencontre aux anarchistes de la région. Après les poursuites pour « obscénité » suite à la publication d’un poème de Walt Whitman et la suspension du journal, le couple alla s’installer à San Francisco où Abe fonda alors l’hebdomadaire Free society (San Francisco, 1897-1901) auquel Mary participa et où, en 1899 ils obtinrent la naturalisation américaine.

Cette même année 1897, elle rencontra Emma Goldman à San Francisco et en 1900 l’accompagna en Angleterre où elle rencontra P. Kropotkine. Selon sa petite fille Grace Umrath, le couple et surtout Abe, pratiquait l’amour libre, mais Mary avait été envoyée en Europe par Abe pour mettre fin à une éventuelle liaison de cette dernière.

Début 1901 le couple s’installa à Chicago où il poursuivit l’édition de Free Society (1901-1904) et où toute la famille alla rencontrer Kropotkine lors du séjour de ce dernier dans la ville. Elle travailla alors pour l’avocat anarcho-tolstoien Clarence Darrow puis dans une école médicale.

Suite à l’assassinat du président McKinley par Léon Czolgosz le 6 septembre 1901, elle fut arrêtée avec son mari et leurs enfants. Lors de l’arrestation elle avait eu le temps de cacher dans un tas de fumier une série de lettres compromettantes envoyées à Abe par des compagnons qui avaient préparé un projet d’évasion en 1900 d’A. Berkman du pénitencier où il était interné.

La famille alla ensuite poursuivre la publication de Free society à New-York, puis vers 1908 alla s’installer à la colonie agricole Aurora à Lincoln (Californie) où après la dissolution de la colonie ils avaient acquis un petit terrain et monté une petite ferme fruitière.

Mary Isaak est décédée en 1934 à la ferme de Lincoln.

P.S. :

Sources : Emma Goldman, a documentary, vol. 1, op. cit.// P. Avrich « Anarchist voices », op. cit. (Témoignage de sa petite fille Grace Umrath, février 1974 et de son petit-fils Elmer B. Isaak, février 1974) //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10