logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BORDA, Eugène, Jean "BECK" ; "SOUVARINE" ; "BORDAS"
Né le 23 octobre 1860 à Montaigu (Vendée) - Serrurier – Nantes (Loire Atlantique)
Article mis en ligne le 14 janvier 2014
Dernière modification le 12 janvier 2017

par ps

Eugène Borda (ou Bordas) avait été emprisonné à Nantes à l’automne 1892 pour propos tenus en réunions à Trignac et Saint Nazaire. Il avait été condamné à 6 mois de prison pour « vagabondage » avant d’être acquitté en appel à Rennes fin 1892. Suite à une lettre qu’il avait adressée au Procureur après son acquittement, il fut de nouveau emprisonné début 1893 pour « insultes à magistrat » et condamné à 4 mois de prison le 7 mars, puis le 18 mars suivant à 2 ans de prison et 3000 francs d’amende pour « excitation au meurtre et au pillage » pour ses propos de 1892. En 1895 il était emprisonné à Fontevrault (écrou 9750) et n’avait pas bénéficié d’une loi d’amnistie. Libéré le 2 octobre 1895, il fut une nouvelle fois arrêté pour "vagabondage et refus de donner son identité" en novembre à Pouzauges (Vendée).

Eugène Borda, qui avait été inscrit sur l’état vert n°1 des anarchistes disparus et/ou nomades où il était qualifié de "dangereux, à surveiller de près", figurait dans les années 1900 sur une liste des anarchistes du Maine et Loire où il était signalé comme ayant « une certaine influence parmi les anarchistes ».


Dans la même rubrique

0 | 5

BOSO Emmerico « AMERIGO »
le 25 juillet 2019
par R.D.
BORECK, Vlasta
le 13 juillet 2019
par R.D.
BOUTROIS
le 28 juin 2019
par R.D.
BOUTONNET, Jean Marie
le 29 avril 2019
par R.D.
BORREGUERO GARCIA, José
le 6 février 2019
par R.D.