Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BIZEAU, Eugène
Né à Veretz (Indre-et-Loire) le 29 mai 1883 — mort le 16 avril 1989 — Vigneron ; agriculteur ; chansonnier anarchiste — Cantal & Indre-et Loire
Article mis en ligne le 14 décembre 2013
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps
Eugène Bizeau

Deuxième enfant d’une famille de vignerons républicains, Eugène Bizeau obtint à treize ans son Certificat d’études primaires ; puis il exerça divers métiers avant de devenir vigneron.

Il lisait beaucoup et collabora avant la Grande guerre par chansons et poèmes à de nombreux périodiques anarchistes dont l’Anarchie, de Libertad, L’Idée libre, Le Luth français, Hors du troupeau, les Réfractaires. Il publia en 1910 et 1914 deux recueils de vers : Balbutiements et Verrues Sociales.

Réformé en 1914, il écrivit des poèmes pacifistes et collabora à Ce qu’il faut dire de Sébastien Faure, Pendant la Mêlée, et Par-delà la Mêlée, journaux d’Armand (1915-1917). Le 30 mai 1916 il avait été l’un des rédacteurs avec Chardon d’un numéro clandestin du journal Le Semeur (Tours).

En 1916, il s’unit avec Anne Chambonnière, une institutrice qu’il avait connue par les journaux d’Armand et dont il eut deux enfants.

Collaborateur régulier du Libertaire entre les deux guerres, il y publia de nombreux poèmes dont "Ils sont morts" à la mémoire de Sacco et Vanzetti :
Ils sont morts tous deux sur l’affreuse chaise — Où des scélérats les ont fait asseoir — Et la meute infâme a frissonné d’aise — Dans l’horreur sans nom de leur dernier soir " (cf. Le Libertaire, 31 août 1927).

En 1936, il vivait avec sa famille à Massiac (Cantal) travaillant comme jardinier et agriculteur. Il y a passa là toute la période de la guerre.

En 1945 il s’installait à Véretz (Indre-et-Loire) — Il continuait à collaborer à de nombreuses publications anarchistes ; citons : Le Libertaire, depuis 1920. — La Revue anarchiste, n° 1, 28 janvier 1922. — Le Semeur, de 1927 à 1936. — La Voix libertaire en 1932. — L’Almanach de la Paix (1934) — Contre-courant, revue de Louis Louvet. — CQFD (1944-48) — L’Unique, en 1950-1951, etc.

Eugène Bizeau

En 1980-1981, Eugène Bizeau, toujours alerte, participa au tournage du court métrage Écoutez Bizeau réalisé par Bernard Baissat avec la participation de l’historien Robert Brécy.

Eugène Bizeau mourut le 16 avril 1989 à l’hôpital de Tours, à cent cinq ans. Il fut enterré à Véretz.

Œuvres : — Croquis de la rue (1932, ill. de G. Delatousche) ; — Paternité (1934) ; — Les sanglots étouffés (1982, poèmes antimilitaristes)// Bibliogr ; complète dans le n°9 de la revue Les Vagabonds (1983)//


Dans la même rubrique

BLAZQUEZ
le 15 avril 2024
par R.D.
BLAYA, José
le 10 mars 2024
par R.D.
BLAZQUEZ PASCUAL, Francisco
le 10 mars 2024
par R.D.
BLAZQUEZ PASCUAL, Carlos
le 10 mars 2024
par R.D.
BLASCO, Eusebio « JACQUES »
le 21 février 2024
par R.D.