logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CAUCHY, Jules "BOURDON"
Né à Bethancourt (Nord) le 26 novembre 1859 - Ouvrier tisseur ; colporteur - Saint Quentin (Aisne) – Reims (Marne)
Article mis en ligne le 9 août 2013
Dernière modification le 18 avril 2018

par ps

Marié et père de deux enfants, Jules Cauchy avait quitté Saint Quentin au printemps 1891 pour aller à Reims. Lors de son passage à Fourmies en avril, le secrétaire du groupe Le 89 des prolétaires du parti ouvrier lui avait écrit « à titre de secours » une lettre de recommandation comprenant plusieurs adresses de militants à Reims, dont celles d Paul Joly, de G. Malot et d’Alfred Bracq (ou Brocq), lettre qui fut saisie lors d’une arrestation de Cauchy pour ivresse publique en mai 1891. Il demeurait alors dans un garni sous le nom de sa mère Bourdon et fréquentait les groupes anarchistes. Ouvrier tisserand, il participait régulièrement aux vendanges dans la région. En 1894, avec sa compagne Léonie Bedel, il était signalé de passage à Reims, mais n’était pas localisé par la police. En 1899 il était l’objet d’un avis de recherches comme « disparu de Meurthe et Moselle  ».

Au début des années 1900 il avait été inscrit à l’Etat vert n°4 des anarchistes disparus et/ou nomades où il était qualifié de "nomade". En août 1908, la gendarmerie signalait son départ de Rethel (Ardennes) avec sa compagne Joséphine Schweitzer à destination de Reims ou Epernay pour y faire les vendanges "comme tous les ans". En août 1910 il était de nouveau signalé comme ayant quitté Reims avec sa compagne à destination de Bar le Duc. A l’été 1912 la gendarmerie les signalait comme circulant dans les Ardennes.


Dans la même rubrique