logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CIANCHI, Gastone
Né à Florence le 9 juin 1892 – tué le 24 avril 1945 - Ouvrier vernisseur ; marin – UAI - Gênes (Ligurie)
Article mis en ligne le 2 août 2013

par ps

C’est encore adolescent qu’en 1908 Gastone Cianchi avait commencé à fréquenter les milieux anarchistes de Gênes où sa famille s’était installée. Il se lia particulièrement aux individualistes Ettore Campanini et Claudio Belloni éditeurs d’un numéro unique du journal il Reffatario.

Membre du groupe antimilitariste et du groupe anarchiste Gioventu ribelle il se livra alors à une intense propagande et à la diffusion de journaux et brochures. Le 11 juillet 1908, lors d’une bagarre où il défendait son père, il blessait mortellement de plusieurs coups de couteau l’agresseur, ce qui lui valut d’être arrêté et poursuivi pour homicide volontaire.

En décembre 1910 il s’embarquait comme marin sur le vapeur Rennes à destination de l’Inde. Il navigua vraisemblablement jusqu’à la fin février 1919 où, de retour d’Amérique, il fut arrêté à bord du transatlantique Regina Elena pour « incitation au crime ».

Toujours étroitement surveillé, il allait être pendant la période du Biennio rosso l’un des plus actifs militants de Gênes. En septembre 1920, lors du congrès régional tenu à Sestri Ponente, où fut constitué l’Union anarchiste de Ligurie, il fut nommé au comité de propagande et fut chargé de la récolte de fonds pour éditer le quotidien Umanita Nova. Il fut notamment l’organisateur de la venue à Gênes de Malatesta.

Après la prise du pouvoir par les fascistes, il allait être à plusieurs reprises détenu et fut porté en 1923 sur une liste d’éléments dangereux puis en 1926 sur une liste de « personnes à arrêter dans certaines circonstances ». En 1927 il fut arrêté à La Spezia et condamné à 22 mois de détention. Pendant toute la décade des années 1930, il fut constemment surveillé et arrêté préventivement. Après le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il fut arrêté le 23 juin 1940 et interné au camp de concentration de Manfredonia. L’année suivante il fut transféré à Castello di Montalbano, puis en en 1943 à Corropoli.

Libéré à la chute du fascisme en 1943, il retournait à Gênes où, avec notamment son fils Rinaldo (né à Gênes le 14 août 1919), il organisait immédiatement un groupe dans la zone centre-est de la ville, groupe qui devint rapidement le Détachement libertaire Genova-Centro qui allait participer aux luttes de Libération avec la Brigade partisane Matteoti et à l’insurrection du 25 avril 1945 où Gastone Cianchi fut tué lors de l’attaque du local des Brigades noires fascistes situé au cercle Tellini de Gênes.


Dans la même rubrique

0 | 5

CIANCHI (ou CIANCI), Francesco
le 22 septembre 2019
par R.D.
CIMAROLI, Guido
le 26 juillet 2019
par R.D.
CIANCIA, Guy
le 17 janvier 2019
par R.D.
CIPOLLA, Ricardo
le 20 août 2016
par ps
CIPRIAN GARCIA, José
le 10 octobre 2015
par ps