Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
SCARSELLI, Eusebio
Né en 1863 à Racciano (ou à Certaldo), Florence (Toscane) – mort le 10 novembre 1934 - Ouvrier agricole ; bûcheron- UCAI – Certaldo (Toscane)
Article mis en ligne le 25 juillet 2013
dernière modification le 7 septembre 2023

par ps

Eusebio Scarselli s’était installé à Certaldo (Florence), où il travailla comme ouvrier agricole et bûcheron et adhéra à la Ligue paysanne locale animée par le socialiste Aurelio Signorini. Il allait y épouser Mariia Mancini avec laquelle il aura 6 enfants – Ferruccio, Egisto, Oscar, Tito, Ida et Leda – qui seront tous militants anarchistes.

Au début des années 1900, il aida son fils aîné Ferrucio à former la Ligue des charretiers dont il fut nommé secrétaire. En 1920 il était membre comme toute la famille de l’Union communiste anarchiste italienne (UCAI) qui avait été fondée en 1919 à Florence.

Suite à des incidents survenus lors d’une fête patronale le 28 février 1921 à Certaldo dans lesquels avaient été tués son fils Ferrucio et le militant socialiste C. Masini, il fut arrêté avec sa compagne, ses deux filles Leda et Ines, et son petit-fils Danilo. Le 29 juin il fut condamné à 4 ans de réclusion et 2 ans de surveillance spéciale. Après 4 années passés à la colonie pénitentiaire de l’île de Gorgona, il fut renvoyé à Certaldo pour ses 2 années de surveillance spéciale. Figurant sur une liste noire des fascistes locaux il ne trouva plus de travail et fut obligé d’aller à Castelfiorentino où chez de vieux amis de la famille il put s’installer pour deux ans. Le 19 février 1926, il gagnait clandestinement Rome pour y retrouver sa compagne et leurs deux filles. Il ne tarda pas à y être arrété et renvoyé à Castelfiorentino.

Après avoir subi de nombreuses persécutions et humiliations qui l’affaiblirent, la mort de sa compagne acheva d’ébranler considérablement sa santé, et il fut hospitalisé à l’hôpital psychiatrique Santa Maria della Pieta de Rome. En août 1931 il accompagna sa fille Ines à la colonie pénitentiaire de Ponza pour y visiter son autre fille Ida qui y était détenue avec son compagnon Giacomo Bottino et leur fille Scintilla âgée de 6 ans. A son retour il futt de nouveau interné à l’hôpital psychiatrique où son état ne tarda pas à empirer et où il décéda le 19 novembre 1934 d’une crise d’épilepsie.


Dans la même rubrique

SCHERER, Fritz
le 13 mai 2024
par R.D.
SCHWELM, Friedrich
le 31 mars 2024
par R.D.
SBRANA, Giovanni
le 23 février 2024
par R.D.
SCOTTO, Louis, Lucien
le 19 février 2024
par R.D.
SCHUTZ, Léon
le 8 janvier 2024
par R.D.