logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
COLLAZO, Maria
Née à Montevideo le 6 mars 1884 - morte le 22 mars 1942 - Educatrice & Journaliste - FORU - Montevideo - Buenos Aires
Article mis en ligne le 18 mai 2013
Dernière modification le 12 janvier 2020

par ps


Fille d’immigrants galiciens Maria Collazo avait fait ses études dans un collège catholique dont elle avait rapidement rejeté les règles oppressives et avait adhéré au Centre International d’études sociales de Montevideo.
En 1902 elle avait épousé l’ouvrier cigarier Pedreira dont elle aura 5 enfants (Venus, Leda, Spartacus, Themis et Hebe) qu’elle allait éduquer selon des principes athées.
Avec sa première fille et avec son compagnon, elle déménagea ensuite à Buenos Aires où, par l’intermédiaire de son frère Luis, elle entra en contact avec la militance anarchiste.

Maria Collazo fut en 1906 la co-fondatrice aux cotés de Juana Rouco, Teresa Capolaretti et de Virginia Bolten du Centre féminin anarchiste Emancipacion de Buenos Aires. L’année suivante son active participation à la grève des locataires lui valut d’être expulsée d’Argentine.

Revenue à Montevido, et après la mort de son mari en 1908, elle devenait la compagne en 1912 de l’ouvrier charpentier Narvalaz dont elle aura une fille (Aurora).

En 1909, avec Juana Rouco et Virginia Bolten, elle fondait le journal Nueva Senda. Oratrice de talent elle participa au grand meeting tenu à Montevideo le 27 mars 1910 et l’année suivante apporta son soutien à la grève générale dans les colonnes de Nueva Senda où elle exhortait les femmes à s’impliquer dans la lutte.

En 1915 elle fut avec notamment Antonio Marzovillo, Juan, Diego Sans et Esteban Silva, la co-fondatrice de l’hebdomadaire anarchiste La Batalla (Montevideo, 1915-1927). En 1916 elle participa à la réorganisation de la FORU qui s’était affaiblie. Dans les colonnes de La Batalla elle soutint les bolchéviques lors de la Révolution russe.

Maria Collazo fut avec Julia Arevalo et Floro Frugoni, l’une des oratrices de la FORU au meeting tenu le 9 août 1918 suite à la mort la veille de l’ouvrier Floro Ferrara lors de la grève des traminots et chauffeurs de Montevideo.

En 1923 avec notamment Roberto Cotelo et d’autres compagnons elle participa à la fondation de l’Union Syndicale Uruguayenne (USU).

Maria Collazo est décédée à Montevideo le 22 mars 1942.

Sa fille Aurora était la compagne du compagnon Roberto Cotelo.


Dans la même rubrique

0 | 5

COLNAGHI, Jean-Baptiste
le 23 avril 2019
par R.D.
COLOMBAT, Charles
le 10 décembre 2018
par R.D.
COLLIGNON, Alexandre, Eugène
le 1er octobre 2018
par R.D.
COLOMBO, Eduardo, Raul "NICOLAS" ; SYRS "
le 7 juin 2018
par R.D. ,
Hugues Lenoir
COLLIARD, Edouard
le 7 juin 2018
par R.D.