logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
COLIN, Marcel
FAF - CGTSR - Saint Etienne (Loire) & Commentry (Allier)
Article mis en ligne le 23 janvier 2007
Dernière modification le 14 janvier 2012

par R.D., René Laplanche

Dans le Combat syndicaliste du 3 décembre 1937 Marcel Colin dénonçait l’exploitation du personnel des boulangeries dont il faisait porter la responsabilité à la CGT et les appelait à rejoindre la CGTSR. Toujours dans le Combat syndicaliste (24 décembre 1937) et encore sur Commentry (Allier) il attaquait dans l’article "La bêtise humaine" les militants de la CGT pour leur manque d’internationalisme.

En 1938 Marcel Colin, qui avait peut être été volontaire en Espagne, était le secrétaire du groupe de Saint Etienne adhérent à la Fédération Anarchiste de langue française (FAF).

Suite au cambriolage dans la nuit du 21 au 22 mai 1938 du presbytère du curé Gabriel Michard à Durdat Larequille (Allier) où avaient été volés environ 2200 francs, Marcel Colin s’était constitué prisonnier. Lors du procès en juillet 1939, Colin, qui avait déjà été condamné à 3 ans de prison avec sursis par le tribunal militaire de Besançon pour "insultes au drapeau et refus d’obéissance", puis à Montluçon pour "insultes à agents", se revendiqua des Jeunesses libertaires. Au président du tribunal qui lui demanda " Vous arriviez d’Espagne, vous aviez mission de pre,dre l’argent où il était. Pourquoi êtes vous venu de Saint Etienne à Commentry ?", Marcel Colin expliqua "En Espagne, nous manquions d’armes et d’argent, l’Italie et l’Allemagne nous écrasaient, la France et l’Angleterre ne voulaient rien faire..."

René Laplanche


Dans la même rubrique