Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site

ALLOZA LERIN, Jesus

Né le 18 juin 1909 (ou le 30 mai 1907) à Moneva (Saragosse) — mort le 1er septembre 1992 — Coiffeur ; ouvrier de voierie — CNT — Saragosse (Aragon) — Ariège
Article mis en ligne le 31 janvier 2013
dernière modification le 12 juillet 2024

par ps
Jesus Alloza Lerin (1937)

Jesus Alloza Lerin (prénommé également José), qui avait commencé à travailler comme coiffeur dès l’âge de 15 ans, puis avait été contremaître sur le chantier du canal des Monegros et employé à l’installation des premières lignes électriques en Aragon, avait été emprisonné à Saragosse au début des années 1930 suite à son militantisme à la CNT.

En 1936 il tenait une auberge à Lanaja (Huesca). Dès le soulèvement franquiste de juillet 1936, il fut volontaire dans la Colonne Durruti, où après la militarisation (26e Division, 119e & 121e Brigade Mixte), il fut nommé capitaine puis commandant.

Passé en France par Puigcerda lors de la Retriada, il fut interné aux camps du Vernet d’Ariège puis à Septfondfs. Lors de la déclaration de guerre, il fut incorporé à la 30e Compagnie de travailleurs étrangers (CTE) et envoyé travailler aux fortifications de la ligne Maginot. Fait prisonnier le 18 juin 1940 par les Allemands, il fut d’abord détenu au Stalag 172 à Doullens (Somme) puis au stalag IX B près de Francfort avant d’être déporté en février 1942 comme « rouge espagnol » au camp d’extermination de Mauthausen (matricule 9050) où il fut affecté au Kommando Steyr et il parviendra à survivre, sauvera la vie de plusieurs déportés, jusqu’à la Libération du camp le 5 mai 1945.

Carte de déporté de Jesus Alloza

A son retour en France, via Prague, il travailla d’abord comme carrier à l’empierrage de routes avant d’être embauché comme ouvrier de la voirie par la Mairie de Montbazens (Ariège).

Le 5 mai 1961, au cimetière du Père Lachaise (Paris), lors d’une cérémonie commémorative des victimes de toutes nationalités du camp de Mauthausen, il fut désigné par ses compagnons pour porter la gerbe représentant les déportés espagnols. Jesus Alloza était membre de la Fédération nationale des déportés internés Résistanst et patriotes (FNDIRP).

Cimetière du Père Lachaise, mai 1961 (Alloza au centre avec la couronne S)

Jesus Alloza Lerin est décédé à Pamiers (Ariège) le 1er septembre 1992.


Dans la même rubrique

AGNOLETTO Adamo

le 17 juillet 2024
par R.D.

ALMEIDA, Sebastiao de

le 7 juin 2024
par R.D.

ALAVOINE, Arthur, Alexandre, François

le 24 mai 2024
par R.D.

AFFAIRE, Maxime

le 5 avril 2024
par R.D.

ALLASIA, J. B.

le 19 février 2024
par R.D.